Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Zapping

Après l'heure, ce n'est plus l'heure !
Ce jour-là, mal m'en a pris de vouloir déjeuner après 14 h 30. Lorsque je me présente à la boutique du Mi do ré du boulevard Courcelles (Paris 17e), deux jeunes femmes s'affairent à ranger les vitrines après le service du midi, alors qu'une troisième sert une cliente pas pressée du tout. Impatient, je commande à l'une des deux premières employées qui me renvoie vers la seconde. Elle-même est occupée à changer des prix et me dirige à son tour, avec une inélégance flagrante, vers la troisième. Un jeu de ping-pong pas du tout à mon goût, qui m'a tout simplement conduit à quitter l'adresse sans y manger. Être à la fois productif et attentif en dehors du créneau 12-14 heures, ça ne mange pas de pain !

Enquête sur le terrain
Pas toujours simple, pour un restaurateur, d'anticiper le flux de la clientèle, notamment lorsqu'un jour férié offre la possibilité de faire un "pont". Chez Moka Moda, établissement de restauration rapide de la rue Montenotte (Paris 17e), largement fréquenté par les employés des bureaux voisins, on demandait ce jour-là gentiment aux familiers de l'endroit, lors de leur passage en caisse, s'ils travailleraient le lundi 10 novembre. Un moyen sûr et efficace de savoir s'il convenait ou non d'ouvrir le restaurant, et de pouvoir avertir les habitués. Une manière d'éviter, en cas de fermeture, aux courageux venus travailler de se casser le nez !

Le service, ça s'apprend
Tous les Ch'tis et les noctambules lillois connaissent La Chicorée, une institution située en centre-ville, ouverte 7 jours sur 7, de 10 heures à l'aube. Réputée pour ses plats régionaux et sa carte de bières, elle accueille habitués et clients de passage. Renouant avec des habitudes estudiantines, j'y retrouve une amie pour dîner. Nous commandons des bières. Affichant ma préférence pour les brunes, je questionne le serveur sur les choix. Incapable de me répondre, il disparaît un certain temps et revient avec une bouteille en me faisant lire l'étiquette. « Vous voyez, c'est écrit, c'est une brune. » La bonne blague, c'était une ambrée ! Au pays des blondes, il faudrait revoir sa carte des classiques...

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Live et replay
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

Les grossistes en boissons réclament un véritable plan de survie pour la filière CHR

Les grossistes en boissons réclament un véritable plan de survie pour la filière CHR

"Les grossistes en boissons saluent les récentes annonces quant aux aides apportées aux entreprises durement impactées par la crise sanitaire. Elles étaient nécessaires mais sont toutefois insuffisantes.[…]

Uber Eats reverse 1 million d’euros aux restaurateurs indépendants partenaires grâce à l’opération #SupportersDeNosRestos

Uber Eats reverse 1 million d’euros aux restaurateurs indépendants partenaires grâce à l’opération #SupportersDeNosRestos

Florette partenaire de la start-up Phenix pour ses stocks invendus

Florette partenaire de la start-up Phenix pour ses stocks invendus

2 professionnels sur 3 craignent d’avoir à fermer leur établissement

2 professionnels sur 3 craignent d’avoir à fermer leur établissement

Plus d'articles