informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

Vives réactions aux taxes de François Fillon

Publié le par

Effet d'annonce ou dure réalité ? Lors de la présentation, le 24 août, de son plan de réduction du déficit public de la France, le Premier ministre François Fillon a annoncé, entre autres, une hausse des prix de l'alcool et des boissons à sucres ajoutés. Le gouvernement va ainsi créer « une accise spécifique (impôt indirect sur les produits de consommation, ndlr) sur les boissons sucrées dont le taux sera aligné sur celui du vin, tandis que les eaux, les jus de fruits (sans sucres ajoutés) et les produits contenant des édulcorants ne sont pas concernés par cette mesure ». Cette taxe devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2012 et, selon le gouvernement, « générer 120 millions d'euros de recettes supplémentaires pour la sécurité sociale ».

L'Association nationale des industries alimentaires (Ania) a fortement réagi en qualifiant « d'illogique et de scandaleuse » cette mesure qui revient à stigmatiser des produits en les désignant « mauvais » ou « nocifs ». L'Ania rappelle que les boissons sucrées représentent moins de 3,5 % de l'apport calorique quotidien des Français.

Pour justifier cette taxe, le gouvernement a rappelé qu'entre 1997 et 2009, le poids moyen des Français a augmenté de 3,1 kg, alors que leur taille a progressé de 0,5 cm. Objectif visé et déclaré : les inciter à réduire leur consommation.

De son côté, le monde des spiritueux est en effervescence. Le gouvernement espère obtenir 340 millions d'euros de recettes supplémentaires en 2012 grâce à la hausse des prix des « alcools forts ». « Cette notion n'existe pas sur le plan réglementaire. C'est une stigmatisation des spiritueux, déjà très taxés. Nous sommes à 95 % un tissu de PME qu'il sera difficile de maintenir avec cette hausse qui s'élève à près de 14 % », déclare Jean-Pierre Lacarrière, président de la Fédération française des spiritueux.

Donnez votre avis

 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus