Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

abonné

Une réhabilitation soignée et sur mesure

Encarna Bravo

Sujets relatifs :

Une réhabilitation soignée et sur mesure

© 3

En 2004, les étudiants nantais découvrent le resto'U du Tertre totalement rénové dans des bâtiments construits en 1963. Il vient compléter l'offre constituée d'un autre restaurant (Le Rubis) et de trois cafétérias (dans deux unités de formation et recherche, UFR, et dans le pôle de l'étudiant).

Le Crous de Nantes-Pays-de-Loire disposait d'un budget d'environ 6,4 ME pour cette opération. L'essentiel du financement a été couvert par l'État dans le cadre du contrat de plan État/Région 2000-2006. Une réflexion en interne est donc menée afin de répondre aux mieux aux attentes des convives. Il a été très vite question de plancher sur les divers procédés de distribution et sur la diversification de l'offre, sans négliger l'équilibre alimentaire et sans augmenter les prix.

« Un de nos objectifs était d'offrir une prestation de la plus haute qualité possible en fonction de l'équipement, précise Michel Noctulle, directeur du Crous. Les autres axes à prendre en compte étaient l'amélioration du confort de l'étudiant ainsi que la mise aux normes (accès handicapés, sécurité incendie, hygiène alimentaire). Le futur projet devait également tenir compte au maximum de l'existant. Il fallait éviter, par exemple, de casser l'architecture pour limiter les dépassements budgétaires. Et surtout maintenir la restauration au tarif social. » C'est donc l'idée du food-court qui est apparue la plus adaptée. Cet agencement en îlots thématiques régule les flux et permet à un groupe d'étudiants de rester ensemble à l'heure du repas en choisissant des menus différents. Pour effectuer les travaux, le restaurant a été fermé de juin à septembre 2003, puis de mars à octobre 2004.

LES ATOUTS DU SUCCÈS : LARGE CHOIX, COULEUR, DÉCOR...

Le bâtiment, conçu sur deux niveaux, est donc réaménagé afin de proposer plusieurs formules. Au rez-de-chaussée, le bar et la sandwicherie sont conservés, mais « revisités ». Un stand kebab-frites remplace un espace de restauration rapide en perte de vitesse et la salle des personnels double de[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Bonne santé dans un climat difficile

Bonne santé dans un climat difficile

Avec une progression des ventes de 5 à 10 % à surface comparable pour certaines enseignes en 2007, la restauration commerciale paraît insensible aux premiers signes de ralentissement économique outre-Pyrénées. « Nous savons que les perspectives[…]

01/05/2008 |
Nouvelle terre de plaisirs

Nouvelle terre de plaisirs

Face à un ralentissement de la demande

Face à un ralentissement de la demande

Un marché en proie à une crise structurelle

Un marché en proie à une crise structurelle

Plus d'articles