Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Dossier

Une offre de qualité à moins de dix euros

La rédaction

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Une offre de qualité à moins de dix euros

À Périgueux, le buffet à volonté à 9,50 E de Gérard Caillé fait le succès de Jaune Poussin. L'enseigne affiche 340 000 E de chiffre d'affaires en 2012, et son créateur est optimiste pour 2013.

C uisinier de métier depuis trente-quatre ans, ayant exploité huit restaurants, notamment à Limoges et Royan, et installé depuis 2008 à

+ 11 %

La variation du taux de prise du plat du jour en restaurationcommercial

Périgueux, Gérard Caillé est un homme du sérail. Quand il lance, en 2008, Jaune Poussin, il vise la restauration de groupe. Malheureusement, la première hausse du diesel porte un coup fatal à cette activité, en pénalisant les autocaristes, réduisant directement la fréquentation de son établissement sur ce créneau. À cette époque, le buffet, assez basique, est proposé à 8,50 €. Aujourd'hui, la formule comprend deux plats du jour, seize entrées et dix desserts à volonté, pour la modique somme de 9,50 E. « Je me suis inscrit dans la mouvance d'une restauration de qualité à moins de 10 € », explique Gérard Caillé, qui s'en sort en pratiquant une gestion rigoureuse, où chaque poste est étudié. « Tout est calculé : le prix du comptable, celui des assurances, l'électricité... Rien n'est laissé au hasard. »

 

Une stratégie d'achats maîtrisée

 

La même rigueur est appliquée dans les achats, que Gérard Caillé effectue lui-même, directement, sur place. Chez lui, pas de représentants. Le chef peut ainsi se montrer réactif lorsqu'il y a des promotions, et ainsi, ne rater aucune opportunité de réduire ses coûts. « Tout est frais chez nous, y compris le pain, que nous achetons depuis peu en pâtons de 40 g précuits. Le client ne s'y trompe pas. Nous devons résoudre l'équation de proposer de la qualité à moindre prix », assure-t-il. Avec une stratégie d'achats maîtrisée, Jaune Poussin peut proposer à la clientèle des plats différents chaque jour, selon les opportunités. Sa méthode, bien rôdée, lui assure un confortable coefficient de trois.

La plus grosse dépense de Gérard Caillé concerne ses salariés, qui représentent près de 40 % du chiffre d'affaires de l'établissement. Pourtant, le chef travaille seul en cuisine avec un apprenti. Pour être rentable et payer ses charges fixes, il doit réaliser cent couverts le midi, le restaurant étant fermé le soir. Avec une capacité de 230 places et certaines tables renouvelées le midi, le pari est réussi. « Au départ, nous avions une clientèle de quartier. Le bouche-à-oreille à fonctionné, nous avons communiqué en envoyant des mails et en mettant des flyers sur les pare-brise ! »

L'augmentation de la TVA ne lui fait pas peur : « Passer de 7 à 10 % n'est pas un drame. Il va falloir redoubler de vigilance, traquer les faux coûts. Finalement, cela pourrait permettre de repérer les bons professionnels, car eux seuls tireront leur épingle du jeu. Il y a trop de restaurants en France. » Gérard Caillé table sur un chiffre d'affaires en hausse pour son exercice 2013, à 380 000 €.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
01 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

02 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Édition 2021

Nous vous recommandons

SIAL 2016 : Découvrez le laboratoire des tendances alimentaires

Dossier

SIAL 2016 : Découvrez le laboratoire des tendances alimentaires

Le grand laboratoire des tendances alimentaires ouvre ses portes du 16 au 20 octobre. La nouvelle édition du Sial fait la part belle à la restauration, avec près d'un tiers des exposants présents et des produits[…]

Jeunes chefs : talents d’aujourd’hui, promesses de demain

Dossier

Jeunes chefs : talents d’aujourd’hui, promesses de demain

Ces concepts qui inspirent la planète food

Dossier

Ces concepts qui inspirent la planète food

Métissage culinaire : le voyage par l’assiette

Dossier

Métissage culinaire : le voyage par l’assiette

Plus d'articles