Une nouvelle formation supérieure en alimentation santé à Dijon

La rédaction de Néorestauration

Sujets relatifs :

,
Le groupe ESC Dijon Bourgogne (École supérieure de commerce) va ouvrir en octobre prochain une nouvelle formation supérieure en marketing alimentation et santé.
Organisée en collaboration avec l'Ecole nationale de biologie appliquée aux sciences de l'alimentation (Ensbana), la nouvelle formation intitulée Mastère spécialisé en marketing alimentation santé du groupe ESC Dijon Bourgogne ouvrira sa première session en octobre 2007. Elle fera une part égale aux connaissances techniques et managériales. Cette formation a pour but de répondre à la montée en puissance des produits « alimentation santé » qui connaissent une forte croissance et nécessitent des cadres de très haut niveau à double compétence en marketing business et scientifiques. Cette formation, reconnue par la Conférence des Grandes Écoles débutera par six mois de cours (dont 20 % en anglais) avec une grande part de travaux réalisés en groupe et avec des contacts étroits avec les entreprises agroalimentaires de la Région. En effet, la Bourgogne dispose d'un important tissu d'entreprises dans ce secteur, des PME comme des multinationales, regroupées au sein du pôle de compétitivité Vitagora goût-nutrition-santé. Plusieurs d'entre-elles sont d'ailleurs partenaires de la nouvelle formation.

Nous vous recommandons

Metro France "Top Employer" pour la neuvième année consécutive

Metro France "Top Employer" pour la neuvième année consécutive

Le fournisseur de la restauration a reçu la certification du Top Employeur Institute, organisme indépendant international, qui récompense sa politique RH suite à un audit approfondi.La certification Top Employer vient reconnaître...

19/01/2023 |
Snapshift élargit ses horizons en devenant Combo

Snapshift élargit ses horizons en devenant Combo

Yoobic rachète la plateforme Heystan

Yoobic rachète la plateforme Heystan

« Ces Français qui ne veulent plus travailler » sont surtout des métiers terrains pour lesquels nous devons innover – Olivier Severyns, CEO de Snapshift

Tribune

« Ces Français qui ne veulent plus travailler » sont surtout des métiers terrains pour lesquels nous devons innover – Olivier Severyns, CEO de Snapshift

Plus d'articles