Une loi-cadre sur le statut de la restauration scolaire demandée par la FCPE

La rédaction de Néorestauration

Sujets relatifs :

A quelques jours de la Semaine du goût qui mobilise de nombreux acteurs de la restauration partout en France, les parents d'élèves de la FCPE ont réclamé l'élaboration d'une loi-cadre reconnaissant le statut de la restauration scolaire comme service public à part entière. « Depuis l'avis rendu en 2004 par le Conseil national de l'alimentation préconisant -un texte de portée législative-, rien n'a avancé », explique Jean-Jacques Hazan, son président. La FCPE plaide pour une restauration de qualité, pas déléguée « au privé », avec au moins 25% du prix du service investi dans les denrées brutes, « Aujourd'hui, on a 1,20 à 1,30 € investis dans l'assiette, on aimerait avoir 1,60 à 1,70 € minimum » sur un total de 7,5 €. La loi-cadre devrait aussi permettre que la restauration soit un « service ouvert à tous », quelle que soit la situation d'emploi des parents, demande la FCPE. Et elle propose pour cela une tarification proposée en fonction du quotient familiale pour avoir un vrai système de distribution », a souligné Jean-Jacques Hazan.