Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Une décision à nouveau reportée à mars 2009

Encarna Bravo
Une décision à nouveau reportée à mars 2009

Christine Pujol, présidente de l'Umih, a annoncé que le syndicat resterait mobilisé.

© © Émilie ROUY


L'espoir était dans l'air ! Aujourd'hui, la déception est de mise. Aux côtés de Nicolas Sarkozy, les restaurateurs français ont espéré que sa présidence à la tête de l'Union européenne pouvait jouer en faveur d'un taux réduit de TVA. C'est une fois encore l'Allemagne qui s'y est opposée. Christine Pujol, présidente de l'Umih, perçoit la montée de l'exaspération des restaurateurs en régions, fatigués de cette incertitude. « Pas de démobilisation, le syndicat s'est remis au travail avec la ferme intention de monter un argumentaire destiné à convaincre nos gouvernants de l'utilité et du coût que cela représente, avec des chiffres vérifiés et vérifiables. » Par ailleurs, « il y a eu des engagements forts, nous allons donc demander à rencontrer le président de la République, car nous souhaitons qu'il se prononce. »

De son côté, Didier Chenet, président du Synhorcat, affirme qu'« un taux de TVA réduit aurait conforté le plan de relance français en apportant une bouffée d'oxygène à la branche des cafés, hôtels, restaurants et à son million d'actifs ». Pour l'heure, la partie est remise en mars. Lors du dernier sommet européen, Nicolas Sarkozy aurait obtenu l'engagement d'Angela Merkel que les négociations se dérouleraient en mars dans « un esprit constructif ».

Tout sera remis en jeu en 2010, date à laquelle prennent fin un certain nombre de dérogations.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
05 dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD

05 dé - Paris
IN-NEO AWARDS

Primer les acteurs qui participent a l’évolution de la RHD

Nous vous recommandons

DérogConso : un service pour les professionnels confrontés aux modifications temporaires de recettes et dérogation d’étiquetage

DérogConso : un service pour les professionnels confrontés aux modifications temporaires de recettes et dérogation d’étiquetage

Face aux difficultés d’approvisionnements de produits alimentaires, liées à la crise en Ukraine, la DGCCRF lance un service permettant aux professionnels d’effectuer une demande de modification temporaire de[…]

Brasseurs de France sonne l’alerte face à la hausse des coûts de production

Brasseurs de France sonne l’alerte face à la hausse des coûts de production

La Maison Louis Jadot s'engage pour la restauration

La Maison Louis Jadot s'engage pour la restauration

 Guerre en Ukraine et dérogations d’étiquetage

Guerre en Ukraine et dérogations d’étiquetage

Plus d'articles