Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

abonné

Une cure de vitamines

Hélène Suaudeau

Sujets relatifs :

,
Une cure de vitamines

Les préoccupations de santé militent pour un retour, très tendance, au végétal.

© PHOTO U.K÷B/STOCKFOOD/STUDIOX

Eléments essentiels à notre équilibre alimentaire, les légumes sont aujourd'hui accessibles aux restaurateurs dans toutes les technologies et sous toutes les formes : du monolégume entier ou découpé aux préparations et mélanges prêts à l'emploi.

Le printemps arrive et, avec lui, une nouvelle envie de légumes chez vos clients. Le mois de mars coïncide avec l'apparition des premiers légumes primeur (asperge, navet, radis de printemps...), donnant la tentation de croquer dans la fraîcheur. Comme chaque année, les Françaises recommencent à penser minceur et repas équilibrés en prévision des vacances d'été. Mais surtout, chacun ou presque sait maintenant que les légumes (ainsi que les fruits) sont indispensables au maintien de la santé, du fait de leur richesse en facteurs de protection et de leur forte densité nutritionnelle.

Le goût des vrais produits de la "nature"

« Leur consommation, si elle est suffisamment élevée, permet de pallier les inconvénients de l'offre alimentaire actuelle, beaucoup trop riche en ingrédients purifiés, dépourvus de micronutriments », rappelle l'Aprifel. D'ailleurs, même les hommes, après avoir longtemps exclu les végétaux de leur imaginaire alimentaire, s'y sont soudainement intéressés, ne les considérant plus comme des produits pour « femmes au régime », mais comme de vrais aliments de la forme et du bien-être.

S'inscrivant dans une nouvelle tendance alimentaire, les « néo-végétariens » poussent la logique jusqu'au bout ou presque. Après des années d'homogénéisation gustative, accélérée par l'industrialisation galopante de l'agroalimentaire, ils veulent retrouver le goût des aliments. Mais ce retour au végétal prend aussi sa source dans un souci accru de santé. Explication de l'Aprifel : « Depuis trente ans, la déraison nous a poussés à consommer en trop grandes quantités[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
26 sep - Paris
La RHD à l’heure du Healthy

Quels leviers pour relever les défis du mieux-manger ?

05 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quelles solutions mettre en place pour la consommation de demain ?

Nous vous recommandons

La folie des coupes

La folie des coupes

Si les frites demeurent l'accompagnement préféré des Français, elles doivent cependant éviter de tomber dans l'écueil de la banalité. Les fabricants proposent donc de nombreuses variations en termes de coupes tout en en misant sur l'aspect[…]

L'automatique investit toute la restauration

L'automatique investit toute la restauration

De la coupe aux lèvres...

De la coupe aux lèvres...

Les arts de la table sortent de leur réserve

Les arts de la table sortent de leur réserve

Plus d'articles