abonné

Une croissance frag ile

Paul Fedèle
Une croissance frag ile

© © Bernard MARTINEZ

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement Néorestauration - édition Abonnés

En 2007, la restauration européenne a poursuivi sur sa lancée de 2006 avec de belles performances dans la plupart des pays, dont la France et l'Allemagne. Mais la dégradation de l'environnement macroéconomique, au second semestre, a assombri l'horizon.

Avec plus de 52 MdE de chiffre d'affaires, en hausse de 9 %, les 100 premiers groupes européens de restauration vont bien. Ils ont gagné 3 points de croissance par rapport à 2006, profitant d'une économie européenne plutôt florissante l'an dernier et d'une activité soutenue jusqu'à l'automne, avant d'enregistrer une décélération au 4e trimestre. Le Vieux Continent clôturant l'année avec une hausse du PIB de 2,7 %, contre 2,9% en 2006. La dynamique a profité à toutes les formes de restauration, avec des effets plus ou moins marqués selon chaque contexte domestique. En Allemagne, malgré la hausse de 3 points de la TVA sur la restauration ou encore l'interdiction de fumer dans les restaurants, le marché a très bien résisté, comme ce fut le cas, d'ailleurs, en France où le secteur a confirmé une certaine vitalité (+ 6 %), même si le doute s'est installé en milieu d'année.

Sensible modification des comportements

En Espagne, où les chaînes pèsent moins de 5 % du marché, le ralentissement[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?