Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Une autre façon de concevoir la vie

ENCARNA BRAVO
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Imaginer des choses, concrétiser une pensée. Telle est la passion de Stéphane Bureaux. Le designer refuse la spécialisation et revendique haut et fort pouvoir s'ouvrir et aller dans d'autres univers.

« Il n'y a pas de domaine interdit au design, à condition de proposer des produits porteurs de sens. Le design n'a pas à se spécialiser. Il se nourrit de sa transversalité. » Quelques mots qui résument la philosophie de Stéphane Bureaux, diplômé de l'Ensci-Les Ateliers (École nationale supérieure de création industrielle). S'il travaille dans le culinaire, il n'est pas question pour autant de « l'étiqueter » designer culinaire. Il a d'ailleurs collaboré aussi bien avec Renault qu'avec la Manufacture nationale de Sèvres. Ce qu'il apprécie, c'est de se nourrir de multiples contextes de travail. Parmi les créations remarquées, son entremets « Hommage à Jean Prouvé », le projet Barilla avec ses cristaux de pâte travaillés comme un bijou, le pain Bis...

« Faire avancer le débat »

À ceux qui s'interrogent sur ce qu'apporte un designer à un chef, il répond : « Il n'y a aucune raison que le design n'investisse pas la nourriture comme un matériau physiologique ! » Lorsqu'il a planché sur la nourriture du futur, dans le cadre de l'exposition « Demain, c'est aujourd'hui », il a imaginé « Oh J'M » : un fruit idéal aux allures de grosse cacahuète verte, riche en lipides, potassium et vitamines. Avec au centre des ventricules, des grains de grenade géants au goût de raisin, sans omettre des amandes pour l'apport en protéines. Son usage et son aspect gourmand ont été pensés. « Sur ce projet, ce n'est pas la réponse qui est intéressante, c'est la question. Et dans ce cas, le design peut faire avancer le débat. » Et de conclure en citant Ettore Sottsass, designer italien : « Le design ne signifie pas donner une forme plus ou moins stupide, pour une industrie plus ou moins sophistiquée. Il est une façon de concevoir la vie, la politique, l'érotisme, la nourriture, et même le design. Au bout du compte, c'est une utopie figurative ou une métaphore sur la vie. »

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Pâques débarque...l'agneau aux fourneaux

Pâques débarque...l'agneau aux fourneaux

  Le week-end de Pâques arrive à grands pas, cette année risque d'être un peu particulière avec le confinement imposé mais pas question pour autant de ne rien cuisiner. La Boucherie Moderne[…]

Ladurée récompensée d'un "prix de l'innovation végane"

Ladurée récompensée d'un "prix de l'innovation végane"

Sababa : premier concept de restaurant virtuel 100% méditerranéen

Sababa : premier concept de restaurant virtuel 100% méditerranéen

La fragmentation du modèle alimentaire des Français s'amplifie

La fragmentation du modèle alimentaire des Français s'amplifie

Plus d'articles