Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Un tablier solidaire "Je ne rends pas mon tablier" pour venir en aide aux restaurateurs "

ENCARNA BRAVO

Sujets relatifs :

, ,
Un tablier solidaire

Un collectif lyonnais est entrain de réunir une myriade de cheffes/chefs français autour du motto "Je ne rends pas mon tablier" pour soutenir les restaurateurs en détresse



 

Le collectif nommé Les Hauts Parleurs a initié un mouvement solidaire teinté de résilience et d’espoir  “Je ne rends pas mon tablier” - . Cette action est d’ores et déjà soutenue par une myriade de cheffes/chefs français. Le collectif a été créé à l’initiative de jeunes Lyonnais (Antoine Robin, Alexandre Chambet, Mandy Vavrille, Louis Joutard, Laure Garcia et Baptiste Chassagne) tous amoureux de la gastronomie française et dévastés de voir certains de leurs bars, cafés et restaurants préférés fermer définitivement.

Ils se sont demandé ce qu'ils pouvaient faire concrètement à leur niveau pour répondre à cette détresse... Ils ont alors décidé de lever des fonds en créant un tablier solidaire 100% made in France vendu via la plateforme participative Ulule. Vendu 35 euros, tous les bénéfices des ventes de ce tablier (hormis coût de fabrication) sont reversés à des associations de restaurateurs (ADIE, 60000 rebonds, UMIH, UPSE, Syndeac) pour les aider à tenir bon pendant la crise mais aussi préparer l’après pandémie.

Pour amplifier leur voix, Les Hauts-Parleurs sont allés toquer à la porte des cuisines de restaurants mais aussi de brasseries populaires pour inviter ces professionnels à rejoindre le mouvement avec un seul motto, “Je ne rends pas mon tablier” : cheffes/chefs étoilés, jeunes restauratrices/ restaurateurs à Paris et en province tels que Alexia Duchêne, « Les Bouchons Lyonnais », Yves Camdeborde, Pierre Sang, Christian Têtedoie, Stéphane Pitré, Jean-Baptiste Lavergne Morazzani, Jacques et Régis Marcon ou encore Chef Damien de l’émission 750g. Tous arborent fièrement ce tablier solidaire sur les réseaux sociaux pour mobiliser le grand public. Ils sont rejoints par des personnalités du monde des médias et du sport comme Carinne Teyssandier, Paul-Henri Mathieu, Clément Noël.

La pression sur les restaurateurs s'accentue de semaine en semaine entre drame économique, humain et manque total de perspective. Selon une étude réalisée par le Groupement National des Indépendants hôtellerie et restauration en novembre 2020, la crise du COVID pourrait entraîner la fermeture de 2 restaurants sur 3. Il y a donc urgence...chaque action concrète, chaque tablier, chaque don compte.

Le collectif Les Hauts-Parleurs, né d’un élan du cœur et de solidarité, souhaite réunir une profession qui tente de survivre depuis bientôt un an mais qui ne veut pas baisser les bras ni rendre son tablier.

Le compte Instagram @les.hautsparleurs rassemble les soutiens

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
05 dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD

05 dé - Paris
IN-NEO AWARDS

Primer les acteurs qui participent a l’évolution de la RHD

Nous vous recommandons

La cantine digitale DejBox devient Refectory, un foodmarket en ligne pour la pause déjeuner

Interviews

La cantine digitale DejBox devient Refectory, un foodmarket en ligne pour la pause déjeuner

La “cantine cool” mise sur ses livreurs en CDI et ses tournées massifiées pour apporter des repas gourmands mais accessibles aux salariés clients. Elle garde les mêmes atouts mais change de nom pour[…]

16/05/2022 | LivraisonStartup
Choisissez les thématiques abordées lors du Congrès RHD de Néo du 5 décembre 2022

Sondage

Choisissez les thématiques abordées lors du Congrès RHD de Néo du 5 décembre 2022

Monoprix lance MonoprixPro pour les restaurateurs

Monoprix lance MonoprixPro pour les restaurateurs

Foodles, de Paris à Londres, des partenaires-traiteurs aux laboratoires de production

Interviews

Foodles, de Paris à Londres, des partenaires-traiteurs aux laboratoires de production

Plus d'articles