Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Un premier trimestre compliqué

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Un premier trimestre compliqué

L'Institut I+C, en lien avec le Synhorcat, fait le point sur l'activité du secteur.

Le ressaisissement de la situation économique française enregistrée au second semestre 2013 se poursuit en début d’année 2014. Toutefois, la sortie de crise attendue courant 2014 ne s’est pas produite au cours des trois premiers mois de l’année. L’impact positif de la baisse non anticipée de l’inflation en 2013 sur la confiance des ménages perdure début 2014, cet indicateur se redresse à nouveau sur cette période.
L’hiver 2014 a été marqué par des températures nettement supérieures aux normales saisonnières. Cette météo favorable n’a cependant pas eu d’incidence positive sur la filière HCR, dont l’activité continue de baisser au 1er trimestre 2014 : - 4 % par rapport à la même période de l’année précédente sur l’ensemble des métiers. Les professionnels des débits de boissons sont les plus affectés : - 5,5 % pour les cafés-bar et - 7,5 % pour les brasseries. Les restaurants, les hôtels et les hôtels-restaurants enregistrent des baisses de chiffres d’affaires similaires : - 3,5 % pour chacune de ces catégories. Les traiteurs affichent un recul un peu plus limité, à hauteur de - 2,5 %.
Le rythme annuel d’évolution reste dégradé, avoisinant toujours - 3,5 % à l’issue de l’hiver. Bien que le repli de l’activité concerne l’ensemble de l’hexagone, la baisse n’est pas de même ampleur selon les régions. Marquée dans le Languedoc-Roussillon-PACA et le Centre, la dégradation du chiffre d’affaires s’avère en revanche très limitée dans le Nord-Normandie et en Midi-Pyrénées-Aquitaine.
L’opinion des intervenants à propos de leur marge se détériore en début d’année 2014. Plus de 40 % d’entre eux perçoivent une baisse de cet indicateur. La situation de la trésorerie reste critique puisque 43 % des professionnels font état d’une détérioration. Le recul du chiffre d’affaires observé en début d’année provient d’une réduction conjointe de la fréquentation des établissements et du ticket moyen.
En liaison avec un calendrier favorable (ponts du mois de mai) les professionnels de l’HCR comptent sur une reprise de leur activité pour les mois à venir.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Réouverture:  la FNB soulagée mais pas rassurée !

Réouverture: la FNB soulagée mais pas rassurée !

 La Fédération Nationale des Boissons salue les annonces faites hier par le Premier Ministre qui confirme la réouverture le 2 juin de nos cafés, hôtels, restaurants en zone verte,  la[…]

UMIH : La profession sort la tête de l’eau

UMIH : La profession sort la tête de l’eau

Les brasseurs français saluent les annonces de réouverture des CHR

Les brasseurs français saluent les annonces de réouverture des CHR

JAIMEMONRESTO.fr  évolue et monte en puissance

JAIMEMONRESTO.fr évolue et monte en puissance

Plus d'articles