Un Livre blanc sur l'hôtellerie, "moteur sous-exploité" de l'économie

Sujets relatifs :

L'industrie hôtelière française serait "un moteur sous-exploité de la croissance économique", estime Georges Panayotis, observateur majeur du secteur en tant que fondateur et dirigeant de MKG, l'un des principaux cabinets d'études du secteur, qui publie un Livre blanc. Il souligne le "hiatus" qui existe entre la réalité économique et sociale d'un secteur majeur de l'économie (7 à 8% du PIB, 900.000 salariés, 77 millions de touristes étrangers) et sa perception par les "élites de la nation" comme un "monde des loisirs" qui "manque de sérieux". Il reconnaît que le secteur de l'hôtellerie restauration manque d'un lobby puissant, que ses forces sont dispersées dans des PME qui ne lui permettent pas de peser sur les décisions stratégiques du gouvernement, quel qu'il soit. Pourtant, estime-t-il, "l'industrie hôtelière recèle des réserves qu'il faut simplement libérer".


Avec

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02
dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD

Nous vous recommandons

Marie-Odile Fondeur, directrice de la Fondation pour la cuisine durable by Olivier Ginon

Interview

Marie-Odile Fondeur, directrice de la Fondation pour la cuisine durable by Olivier Ginon

Quels sont les objectifs de la Fondation pour la cuisine durable by Olivier Ginon ?Le premier objectif est de travailler pour l'intérêt général. Elle n'a pas de but lucratif, le financement de nos actions étant assuré...

Sondage - Quel est l'impact pour vous de la hausse des prix de l'énergie ?

Sondage

Sondage - Quel est l'impact pour vous de la hausse des prix de l'énergie ?

« Ces Français qui ne veulent plus travailler » sont surtout des métiers terrains pour lesquels nous devons innover – Olivier Severyns, CEO de Snapshift

Tribune

« Ces Français qui ne veulent plus travailler » sont surtout des métiers terrains pour lesquels nous devons innover – Olivier Severyns, CEO de Snapshift

Top départ pour la troisième édition de Cuisinons pour Demain

Top départ pour la troisième édition de Cuisinons pour Demain

Plus d'articles