informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

Un intermédiaire nécessaire

Publié le par

| | |

Un intermédiaire nécessaire

© Transgourmet

Les sociétés de restauration intègrent elles aussi de plus en plus de local dans leurs menus.

 « Pour nous, le local est un aliment produit et transformé dans un rayon inférieur à 200 km en régions et 250 kilomètres en Ile-de-France. Mais attention, le local ne concerne pas que les petits producteurs. Les industriels qui sourcent et transforment les matières premières autour de leurs usines sont aussi des acteurs locaux », rappelle Olivier Hurteloup, directeur des relations achats-opérations chez Elior. Concrètement, le groupe élabore des menus au niveau national, adaptés dans chaque région au gré de l'offre disponible.

 

Mais se fournir en local n'est pas si simple. En passant des contrats avec des petits producteurs, les restaurateurs s'exposent à des ruptures de stocks. Pour s'en prémunir, ils passent par des distributeurs - Pomona Terre d'Azur ou Canavese, par exemple, pour Sodexo -, qui se chargent de sourcer des fournisseurs et de réguler les quantités.

Même démarche chez Elior. Les distributeurs comme Creno ou Vivalya gèrent les achats et informent les gérants des restaurants des produits disponibles. Charge à ces derniers de les introduire dans les menus et d'installer en salle une signalétique spécifiant leur provenance géographique. Creno a ainsi sourcé 800 maraîchers et arboriculteurs à l'échelle nationale pour constituer le réseau « Jardin d'ici ».

Réagissez à cet article

*Informations obligatoires

Donnez votre avis

 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus