Un gain de part de marché, de nouvelles ouvertures

Un gain de part de marché, de nouvelles ouvertures

© Léon de Bruxelles

Comment les principales chaînes et groupes de restauration ont-ils traversé cette période, et sur quels leviers en particulier se sont-ils appuyés pour résister et poursuivre leur développement ? Car le premier constat, c'est bien un gain de part de marché, peut-être plus lié au décrochage en 2015 de la restauration indépendante qu'à la vitalité de la restauration chaînée.

Le chiffre d'affaires des 25 premières sociétés du classement Néorestauration s'établit ainsi à 11,55 milliards d'euros fin 2015, en progression de 1,3 %. Un développement mesuré, dû en partie aux nouvelles ouvertures, avec 194 implantations supplémentaires, la croissance des uns se faisant parfois au détriment des autres. À l'instar de La Boucherie, rachetant les 28 implantations d'Assiette au Boeuf et du Bistrot du Boucher à Agapes, et, bien sûr, du mouvement de l'année, le rachat concrétisé fin 2015 du réseau Quick par Groupe Bertrand.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Les glaces se nomadisent, selon NPD Group

Les glaces se nomadisent, selon NPD Group

300 millions, c’est le nombre de desserts glacés commandés en restauration commerciale entre mai 2021 et mai 2022, relève The NPD Group, qui vient de dévoiler quelques données clés sur le marché, second en Europe derrière...

21/07/2022 | DessertsGlaces
A mi-2022, plus d’inquiétudes que d’optimisme pour les indépendants

A mi-2022, plus d’inquiétudes que d’optimisme pour les indépendants

Jean-François Feuillette ouvre Frédélian, au Cap-Ferret

Jean-François Feuillette ouvre Frédélian, au Cap-Ferret

Poke House vise les 50 restaurants d’ici 2024 en France, en partie en franchise

Poke House vise les 50 restaurants d’ici 2024 en France, en partie en franchise

Plus d'articles