Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Un Français sur 3 veut renouer avec les terrasses dès la réouverture

YANNICK NODIN
Un Français sur 3 veut renouer avec les terrasses dès la réouverture

© Laetitia Duarte

Jour J pour la réouverture des terrasses, qui devraient, pour peu que la météo y mette du sien, renouer avec les consommateurs. 35% de ceux qui, avant la crise sanitaire, allaient au moins une fois par mois au restaurant, comptent s’y rendre dès la première semaine, d’après un récent sondage Edenred, réalisé les 12 et 13 mai derniers par l’institut Odexa. Cette semaine du 19 mai, on verra surtout des jeunes sur les terrasses (46% des moins de 25 ans) et les restaurants de l’agglomération parisienne devraient faire le plein (44% des habitants ont l’intention de s’y rendre dès la première semaine). 60% des personnes habituées à aller au restaurant au moins une fois par semaine y retourneront dès la première semaine.

Une vraie attente, et avec la réouverture des terrasses, un signe fort que le déconfinement débute vraiment. Plusieurs sondages ont montré que ce sont les restaurants qui ont le plus manqué aux Français, ces derniers mois, et le sondage Edenred-Odoxa confirme cette tendance de manière spectaculaire : 79% des Français affirment qu’ils ont hâte que les restaurants rouvrent. C’est simple, toutes les catégories (sexe, âge, catégorie sociale, lieu d’habitation) le disent très majoritairement et certaines de manière massive : les moins de 25 ans (86%), les salariés (83%), et, évidemment, les habitués, ceux qui, avant la crise sanitaire, allaient au restaurant au moins une fois par semaine (91%).

69% des Français ont l’intention de s’accorder des pauses-déjeuner plus conviviales

Ce qui manque aux Français, avant même de penser au contenu de leur assiette, c’est l’ambiance du restaurant. Surtout à l’heure du déjeuner, où le tête-à-tête avec l’ordinateur n’est pas des plus joyeux. A partir du 19 mai, la réouverture des restaurants permettra ainsi à 69% des Français de s’accorder des pauses-déjeuner plus conviviales. Les plus jeunes sont les premiers à le dire : 77% des moins de 25 ans. D’ailleurs nombreux sont ceux qui en profiteront pour faire durer un peu le plaisir : pas moins de 42% des Français se permettront ainsi des pauses plus longues et, là, encore surtout les plus jeunes à 54%. La moitié des Français disent aussi que cela leur permettra de mieux manger (50% « avec de meilleurs repas », 71% des moins de 25 ans) et 35% iront au restaurant pour déjeuner de manière « plus saine, plus équilibrée ». Et quelle que soit leur motivation, nul doute que le doublement plafond d’utilisation des titres restaurants uniquement pour les restaurateurs (38 euros contre 19 auparavant) devrait les encourager : 81% des Français estiment que cette mesure est de nature à inciter ceux qui bénéficient de cet avantage à se rendre davantage au restaurant.


 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
01 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

02 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Édition 2021

Nous vous recommandons

Florette affiche sa culture coopérative et son engagement pour l'environnement

Florette affiche sa culture coopérative et son engagement pour l'environnement

Entreprise innovante et audacieuse, Florette est à l’origine des salades et des légumes frais prêts à l’emploi (4èmegamme). Au fil des années, elle s’est développée et[…]

Laurent Grandin, Président Interfel: « Je suis très confiant sur le niveau de consommation pour les années à venir »

Laurent Grandin, Président Interfel: « Je suis très confiant sur le niveau de consommation pour les années à venir »

Zenchef acquiert Billee, startup spécialisée dans le paiement mobile pour les restaurants

Zenchef acquiert Billee, startup spécialisée dans le paiement mobile pour les restaurants

Pour Charles Dorémus, aux rênes d’Au Bureau, « C'est sur la durée que l'on pourra apprécier le rebond actuel »

Pour Charles Dorémus, aux rênes d’Au Bureau, « C'est sur la durée que l'on pourra apprécier le rebond actuel »

Plus d'articles