Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Un doggy bag hexagonal

S.D.

Le doggy bag a un peu de mal à s'imposer chez nous. Dommage, car cela peut être un biais pour réduire le gaspillage, estimé à 211 grammes par repas et par personne en restauration commerciale ! Dommage aussi car 75 % des consommateurs sont prêts à utiliser un sac à emporter (enquête Sral/Draaf Rhône-Alpes, mai 2014). Pour les y aider, Nicolas Duval, Ludivine Vajou et Victor Marostegan, fraîchement émoulus d'une école de commerce lyonnaise, ont créé en mars 2014 TakeAway. Leur start-up commercialise deux produits made in France transportables, recyclables et personnalisables à partir de 1 000 unités : un Bag, sac à bouteille de vin (62 cents, 100 unités minimum) et une Box micro-ondable (50 cents l'unité, 100 unités minimum). Étanche, celle-ci peut contenir les aliments (hors produits fragiles comme les produits crus, mousses, carpaccios...), la responsabilité du restaurateur s'arrêtant à la sortie de son établissement. 62 restaurateurs ont testé le système à Nice - signalétique en vitrine et dans les menus en prime -, 92 % l'ont adopté dans la foulée. Pour amplifier le mouvement, l'Umih s'est engagée à porter le dossier. « C'est une première étape, estime Roland Héguy, son président. Il faut repenser le gaspillage alimentaire dans son ensemble. » Dans cet esprit, l'Umih diffusera prochainement à ses adhérents un Guide des bonnes pratiques pour le réduire.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Deliveroo lance la seconde édition du Big Pitch

Deliveroo lance la seconde édition du Big Pitch

Qui, parmi les 14 000 livreurs partenaires de Deliveroo, succèdera à Romain Guiet, dont l’application Ares permet aux clubs sportifs d’optimiser la préparation physique de leurs athlètes, et à[…]

26/01/2021 | Livraison
Pertes d'exploitation: le Tribunal de Commerce de Paris penche de nouveau côté restaurateurs

Pertes d'exploitation: le Tribunal de Commerce de Paris penche de nouveau côté restaurateurs

Ferrandi Paris aussi passe au Click&Collect

Ferrandi Paris aussi passe au Click&Collect

Du côté des organisations professionnelles, un certain soulagement

Du côté des organisations professionnelles, un certain soulagement

Plus d'articles