Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Un café pour un geste de solidarité

Encarna Bravo
Du 12 au 20 octobre prochain, pour un café consommé, une somme de 0,25 euro sera reversée à Action contre la Faim.
Boire un café sera, du 12 au 20 octobre prochain, un acte de solidarité et de partage. Un geste simple pour faire des clients des "Consomm'Acteurs". En effet, pour tout "petit noir" commandé dans les établissements participant à l'opération, une somme de 0,25 euro sera reversée à Action contre la Faim. D'ores et déjà, une centaine de restaurateurs, vendeurs et producteurs de café, sandwicheries... se sont associés pour soutenir cette action destinée à lutter contre la faim dans le monde.
La première édition avait remporté un vif succès avec la mobilisation de 315 établissements à travers la France soit une collecte de plus de 40 000 euros, ce qui avait permis de sauver des milliers d'enfants dans les centres nutritionnels thérapeutiques d'Action contre la Faim en Afghanistan. Cette opération bénéficie comme l'an dernier, du soutien du Leaders Club (150 groupes de restauration et industriels de l'agroalimentaire). 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Stéphane Manigold remporte la première manche contre son assureur

Stéphane Manigold remporte la première manche contre son assureur

Stéphane Manigold vs Axa, acte 1. Après avoir assigné son assureur au Tribunal de Commerce de Paris, Stéphane Manigold, à la tête de quatre établissements parisiens, dont la Maison Rostang, a[…]

600 repas pour le personnel soignant préparés par les salariés de Rational France

600 repas pour le personnel soignant préparés par les salariés de Rational France

Alexandre Callet reprend son ardoise pour s’adresser, cette fois, aux assureurs

Alexandre Callet reprend son ardoise pour s’adresser, cette fois, aux assureurs

Maxime Buhler, donner du sens aux frigos pleins

Maxime Buhler, donner du sens aux frigos pleins

Plus d'articles