Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Un accord social au forceps

La rédaction de Néorestauration
Enfin signé. Il aura fallu attendre mardi 15 décembre pour le que les accords sociaux dans le CHR soient entérinés. Et encore ! Si l'ensemble du collège salarial (CFTC, CFDT, CGC, CGT et FO) ont signé, du côté des centrales patronales des discordances se font sentir, puisque la Cpih, la Fagiht et le Synhorcat signent, alors que l'Umih et le GNC ne signent pas, « mais ne feront pas valoir leur droit d'opposition ». Pour André Daguin, à l'Umih : « il est regrettable de n'avoir trouvé qu'un accord minoritaire. Je dis minoritaire car les trois syndicats patronaux signataires représentent qui les saisonniers savoyards, qui les indépendants de l'ouest, qui les professionnels parisiens. Cet accord risque de coûter trop cher à certaines entreprises et à les pousser à la faillite. Néanmoins, nous ne nous y opposerons pas afin de ne pas infliger de camouflet au ministre Hervé Novelli qui nous a largement aidé dans le combat sur la baisse de la TVA et qui s'était engagé sur les avancées sociales ». Du côté des syndicats signataires, on se réjouit. Didier Chenet, président du Synhorcat, évoque un « accord historique » : « cet accord a été rendu possible grâce au Président de la République qui non seulement  a baissé le taux de TVA mais aussi et surtout s'est engagé à ne jamais y toucher. Cet engagement a pesé lourd dans la bonne marche des négociations. », a-t-il affirmé. La Fagiht a, de son côté, rappelé que « cet accord est équilibré car il tient compte de l'hétérogénéité des entreprises du secteur ».

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
01 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

02 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Édition 2021

Nous vous recommandons

Pour Charles Dorémus, aux rênes d’Au Bureau, « C'est sur la durée que l'on pourra apprécier le rebond actuel »

Pour Charles Dorémus, aux rênes d’Au Bureau, « C'est sur la durée que l'on pourra apprécier le rebond actuel »

Fin du couvre-feu, réouverture des salles et des terrasses, Euro 2020… Pour la restauration, les voyants n’ont pas été aussi au vert depuis longtemps. Pour autant, des approvisionnements aux recrutements, de la[…]

La Boucherie : ouvertures et développement des restaurants

La Boucherie : ouvertures et développement des restaurants

Pour Erwan Rouxel, Président de Signorizza, « La crise a exigé à la fois de gérer, et de se projeter dans l’après »

Pour Erwan Rouxel, Président de Signorizza, « La crise a exigé à la fois de gérer, et de se projeter dans l’après »

Titres-restaurants : les restaurateurs saluent l’arrivée de Worklife, le 1er émetteur sans commission

Titres-restaurants : les restaurateurs saluent l’arrivée de Worklife, le 1er émetteur sans commission

Plus d'articles