Un accord pour l'emploi et la formation

E.B.

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Un terrain d'entente a enfin été trouvé. Après plusieurs semaines de négociations, le SNARR et trois organisations syndicales de salariés (la CFTC, la Fédération des services CFDT et Inova CFE/CGC) ont apposé leur signature au bas d'un accord portant sur la branche de la restauration rapide en matière d'emploi et de formation. L'accent est mis sur le recours privilégié aux embauches en CDI avec un objectif de 50 000 pour 2015, auxquels viendront s'ajouter 3 500 emplois nets nouveaux. L'accord prévoit de compter en deux ans 10 % de séniors dans la branche et 1,2 % d'apprentis.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

A mi-2022, plus d’inquiétudes que d’optimisme pour les indépendants

A mi-2022, plus d’inquiétudes que d’optimisme pour les indépendants

L’étau se resserre pour les indépendants. C’est en tous cas la tendance qui se dégage de la dernière enquête trimestrielle de la CPME, dont les résultats spécifiques aux 1414 entreprises de l’hôtellerie-restauration,...

Geranium au sommet du 50 Best

Geranium au sommet du 50 Best

Orus veut digitaliser l’assurance professionnelle des TPE et PME

Orus veut digitaliser l’assurance professionnelle des TPE et PME

Tribune de Fréderic Leclef, directeur général délégué de Lyf - Comment faire revenir les clients au restaurant ?

Tribune

Tribune de Fréderic Leclef, directeur général délégué de Lyf - Comment faire revenir les clients au restaurant ?

Plus d'articles