Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Umih : des élections, un congrès et de grandes ambitions

Florent Beurdeley

Sujets relatifs :

Alors qu’approchent à grand pas les élections confédérales de l’Umih, le 4 octobre, ainsi que le congrès de Biarritz, en novembre, Roland Heguy, candidat à la présidence du syndicat de la rue d’Anjou, dresse les principales lignes directrices pour cette fin d’année. Et voit loin.
 
Néorestauration : Dans quel état d’esprit abordez-vous les élections du 4 octobre ?
Roland Heguy : Tout à fait sereinement. Je rappelle que ces élections se déroulent sous le contrôle de la justice, via l’administrateur de l’Umih. A la suite du vote, l’après-midi, nous tiendrons une réunion du conseil d’administration, suivie, le lendemain, d’un directoire. Nous souhaitons vraiment que ces élections marquent le point final de la période d’agitation qui secoue l’Umih depuis un an. Nous souhaitons travailler sereinement.

Néorestauration : Vous êtes dans un état d’esprit de reconstruction…
Roland Heguy : Parfaitement, que ce soit avec les départements, les membres du conseil d’administration, le directeur, les élus, nous souhaitons marcher d’un seul pas pour travailler aux questions actuelles, et notamment celle du contrat d’avenir. Le congrès de Biarritz va être très fort en termes de communication, cette communication qui fait tant défaut à la profession.

Néorestauration : Comment va se dérouler le congrès ?
Roland Heguy : Nous allons mettre la qualité alimentaire et le développement durable au centre de nos préoccupations. Enormément de personnalités politiques et territoriales sont attendues. Les ateliers thématiques prendront en compte les attentes du moment, et notamment la réforme des normes hôtelières, en accord avec Atout France,  ou  la distribution automatique. Des architectes interviendront pour parler de l’aménagement des chambres.
Le sociologue Dominique Wolton viendra expliquer pourquoi l’alcool dans les CHR est systématiquement stigmatisé, alors qu’il ne représente que 15 % de la consommation globale, les 85 % restants étant consommés à la maison ou dans la rue. Autre point important, la formation professionnelle et notre campagne «l’avenir se construit ici ».

Néorestauration : A l’heure ou la TVA est qualifiée de niche fiscale, quelles actions souhaitez-vous  mettre en place pour alerter les pouvoirs publics sur l’importance du maintien de ce taux réduit ?
Roland Héguy : Nous accueillons, en septembre les journées parlementaires du parti socialiste à Pau et juste après, celles de l’UMP, à Biarritz. L’Umih a été reçue par un groupe de sénateurs, mardi dernier, auquel nous avons remis un rapport sur la TVA. De cet échange ressortait qu’aucun français ne savait que nous achetions à un taux de TVA de 5,5% des produits que nous revendions à 19,6%. Nous avons donc décidé d’équiper chacun des restaurants recevant les parlementaires lors de ces journées avec des ronds de serviette estampillés « l’Umih vous souhaite bon appétit. La restauration n’est pas une niche fiscale ». Il nous faut vraiment renforcer la communication à ce sujet.

Néorestauration : Vous allez plus loin, en demandant la pérennité du contrat d’avenir, qui doit normalement prendre fin en 2012.
Roland Heguy : La profession ne peut pas s’engager aussi fort sur l’emploi ou le social, et vivre avec cette épée de Damoclès sur la tête. On ne peut pas imaginer qu’à tout moment on puisse nous retirer cette TVA. Il doit y avoir un vrai accord de confiance avec l’état. On ne peut pas dire à un restaurateur d’investir massivement tout en laissant planer le spectre du retour de la TVA à 19,6. Je reste néanmoins très optimiste : au terme des trois ans du contrat d’avenir, nous aurons rempli le notre.
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Une check-list de la réouverture signée Tasty Cloud, avec huit partenaires

Une check-list de la réouverture signée Tasty Cloud, avec huit partenaires

Proposant déjà des ressources en ligne sur des thématiques dans l’air du temps (Valoriser la carte de son restaurant grâce à la photographie ; Mettre en place la VAE en trois jours dans son[…]

Ange Boulangerie lance son école de formation et un CAP boulangerie

Ange Boulangerie lance son école de formation et un CAP boulangerie

Réouverture des terrasses : un job dating au MIN Nantes pour répondre aux besoins de 35 établissements

Réouverture des terrasses : un job dating au MIN Nantes pour répondre aux besoins de 35 établissements

 Dejbox étend son service de livraison de repas en entreprise à Montpellier et sa région

Dejbox étend son service de livraison de repas en entreprise à Montpellier et sa région

Plus d'articles