Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Uber Eats et Bioburger testent un système de consigne à Paris

ENCARNA BRAVO

Sujets relatifs :

, ,
Uber Eats et Bioburger testent un système de consigne à Paris

Uber Eats, application de livraison de repas, annonce l’expérimentation d’un système de consigne à Paris dès le 3 juin prochain avec l’enseigne Bioburger, le pionnier de la restauration rapide 100 % bio et responsable, afin de tester l’appétence pour une transition vers des contenus réutilisables. Uber Eats a décidé de prendre le tournant de la transition depuis plusieurs années en aidant les restaurants de toute taille à aller vers l'utilisation de contenants écoresponsables, réutilisables et limiter au maximum les déchets  :
  • grâce notamment à un partenariat dédié avec Dinovia qui propose plus de 250 références de contenants éco-responsables aux 28 000 restaurants et commerçants partenaires Uber Eats,
  • en ne proposant plus par défaut de couverts, paille et serviette pour toutes les commandes effectués sur l’application depuis 2019,
  • en mettant en avant les restaurants proposant des contenants éco-responsables dans l’application.
 
Le 15 février 2021, Uber Eats a signé avec 18 autres acteurs du secteur et avec le ministère de la Transition écologique, une charte d’engagement qui fixe des objectifs pour réduire les contenants et les emballages en plastique à usage unique, développer leur réemploi et mieux les recycler.
 

La consigne testée pendant un mois dans deux restaurants Bioburger

Afin d’aller encore plus loin dans cette démarche, Uber Eats s’associe à Bioburger - un partenaire clé et historique - afin de conduire un pilote dédié à la consigne dès le 3 juin prochain lors des livraisons de commandes. Bioburger est le 1er réseau de restauration rapide qui, depuis le 1er avril 2019, a supprimé les emballages plastiques et propose désormais des packagings 100% compostables et compostés à ses clients. Un signal fort pour les acteurs de la restauration auquel Uber Eats est particulièrement sensible.
 
Pendant un mois, un modèle de consigne pour la livraison sera expérimenté avec 2 restaurants Bioburger à Paris, ceux de Victoire et de Batignolles. La consigne portera sur 2 emballages : un pour le burger et les frites et un autre pour la boisson. Le montant total de la consigne, pour les 2 contenants, est fixé à 4 €. Lors de sa commande, le client pourra choisir entre l’emballage consigné et l’emballage biodégradable déjà proposé. Il pourra se faire rembourser la consigne en rapportant les contenants consignés dans l’un des deux restaurants parisiens.

Et, en fonction des conclusions, mise en place à plus grande échelle

À l’issue de cette expérimentation, Uber Eats et Bioburger souhaitent tester l'intérêt du consommateur, comprendre les potentiels différents freins économiques, réglementaires, opérationnels identifiés, y apporter des réponses pour en tirer des conclusions et pouvoir peut-être envisager à termes, de mettre en place la consigne à une plus grande échelle.
 
« La consigne est ce vers quoi nous aimerions nous diriger, cependant cela implique la transformation complète de toute la filière et pose des questions comme la standardisation des emballages et cela doit être décidé en concertation avec l'ensemble des acteurs notamment les restaurants qui sont les principaux concernés. Nous avons à coeur de continuer à accompagner les restaurants dans cette transition et à prendre toute notre part », déclare Bastien Pahus, General Manager Uber Eats France.
 
« Depuis notre création en 2011, nous travaillons à proposer une restauration la plus responsable possible. La problématique des emballages est un sujet majeur sur lequel nous travaillons depuis plusieurs années et nous avons déjà commencé à apporter des solutions comme le tout compostable. Cette expérimentation sur la consigne va nous permettre de mieux comprendre les enjeux liés à cette solution contraignante mais prometteuse. Nous en tirerons les conclusions nécessaires et proposerons par la suite le modèle le plus vertueux pour notre environnement et le plus facile pour nos clients, en accord avec notre principe de transition écologique simple », explique Louis Frack, co-fondateur de Bioburger.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
01 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

02 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Édition 2021

Nous vous recommandons

Florette affiche sa culture coopérative et son engagement pour l'environnement

Florette affiche sa culture coopérative et son engagement pour l'environnement

Entreprise innovante et audacieuse, Florette est à l’origine des salades et des légumes frais prêts à l’emploi (4èmegamme). Au fil des années, elle s’est développée et[…]

Journée mondiale de l’environnement : Mars s'engage en faveur d’un monde durable

Journée mondiale de l’environnement : Mars s'engage en faveur d’un monde durable

Vittel et S. Pellegrino sur les rails de la neutralité carbone d’ici à 2022

Vittel et S. Pellegrino sur les rails de la neutralité carbone d’ici à 2022

Comatec lance Bloom et Balubag

Comatec lance Bloom et Balubag

Plus d'articles