Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

TVA : l'Allemagne aidera la France ''dans la mesure du possible''

Jean-Charles Schamberger
Thierry Breton rencontrait ce matin Peer Steinbrück pour la première fois. La TVA à taux réduit figurait bien sûr parmi les dossiers abordés, à quelques jours du conseil Ecofin du 6 décembre.
"Constructifs, positifs et chaleureux" : c'est ainsi que le ministre français de l'Economie a qualifié les échanges de ce vendredi matin avec le nouveau ministre des Finances allemand du gouvernement d'Angela Merkel. Un rapide point presse, juste avant de s'envoler pour le G7 de Londres et se retrouver ensuite à Bruxelles lundi et mardi - notamment pour l'Ecofin du 6 décembre - a permis aux deux hommes de faire le bilan de leur entrevue. Thierry Breton rencontrait en effet pour la première fois Peer Steinbrück : l'occasion d'aborder de nombreux dossiers économiques et budgétaires, dont bien sûr celui de la TVA à taux réduit.

Thierry Breton a exprimé clairement la détermination de la position française, qui vise d'une part à maintenir la TVA à taux réduit pour le bâtiment et d'autre part à en faire bénéficier la restauration hors domicile, servie sur place. De son côté, Peer Steinbrück, qui a notamment resitué le débat dans le cadre de l'amitié franco-allemande et des précédentes rencontres entre Jacques Chirac et Gerhard Schröder, s'est montré réservé mais a déclaré que l'Allemagne était très à l'écoute de la demande française. "Nous aiderons la France dans la mesure du possible", a déclaré Peer Steinbrück, non sans justifier auparavant le refus exprimé outre-Rhin lors du précédent Ecofin. A savoir, la crainte du gouvernement allemand de voir affluer des demandes de la part de toutes les branches susceptibles de bénéficier de ce taux réduit, s'il était voté. Le ministre des Finances allemand ne cache pas que c'est un sujet qui doit faire l'objet d'une discussion au sein de son gouvernement, rappelant qu'à chaque fois qu'une expérience de ce type avait été menée, cela l'avait été pour une durée déterminée. "Nous sommes conscients du statu quo et nous contribuerons à la recherche d'une solution", a-t-il conclu.

Rien n'est donc assuré et l'Ecofin de mardi, où Thierry Breton représentera la France, reste donc décisif. D'ici là, le ministre français bénéficie de quelques jours pour convaincre Peer Steinbrück et faire sortir l'Allemagne de sa réserve. En coulisses, on murmure par ailleurs que Lazlo Kovacs, commissaire européen en charge de la Fiscalité et de l'union douanière, aurait exprimé en début de semaine à Peer Steinbrück l'urgence de voir voté le "compromis Gordon Brown". Les clés d'un dénouement rapide du dossier restent toujours dans le camp du gouvernement allemand, par ailleurs très mobilisé par un important et drastique train d'économies nationales... 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

Pertes d’exploitation : une décision de justice de nouveau défavorable à Axa

Pertes d’exploitation : une décision de justice de nouveau défavorable à Axa

Ils sont 5 restaurateurs, à Paris, Puylaroque et Bastia, à poursuivre Axa, suite au refus de leur assureur de couvrir leurs pertes d’exploitation liées à la fermeture administrative de leur établissement[…]

TheFork lance l’opération Revenons au restaurant

TheFork lance l’opération Revenons au restaurant

La Pâtisserie de Référence: pour apprendre et réaliser les recettes d’un vrai chef pâtissier

La Pâtisserie de Référence: pour apprendre et réaliser les recettes d’un vrai chef pâtissier

Plan « France relance » :  une déception pour le secteur

Plan « France relance » : une déception pour le secteur

Plus d'articles