TVA : Jacques Chirac pour un accord européen

Jean-François Vuillerme
Favorable à la baisse de la TVA en restauration,le président Jacques Chirac la conditionne toutefois au lancement d'un débat à l'échelle européenne. Et à un engagement de la profession à répercuter une baisse des taux.

Lors de la remise du prix de l'Audace créatrice 2002 à Régis Arnoux, PDG de CIS, qui se déroulait à l'Elysée le lundi 11 mars,  le Président de la République a déclaré qu'il souhaitait que la France prenne l'initiative d'engager un débat au niveau européen en vue d'aboutir à une baisse de la TVA dans l'hôtellerie-restauration. Un consensus entre les Etats membres de l'Union sera en effet indispensable à l'instauration d'un taux réduit. Le candidat à la présidentielle s'est donc gardé de faire la promesse formelle qu'il baisserait ce taux, décision qui de fait n'appartient pas à l'Etat français, bien que celle-ci figure dans le programme du RPR.
Jacques Chirac a également appelé la profession, à laquelle il reconnait "de bons arguments", à prendre ses responsabilités. "Je souhaite, que des engagements précis puissent être pris par la profession concernant les répercussions d'une éventuelle baisse de ce taux".

Nous vous recommandons

L’édition 2023 du concours Fruit de Talent Andros Chef est lancée

L’édition 2023 du concours Fruit de Talent Andros Chef est lancée

Le concours dédié aux fruits et réservé aux étudiants en pâtisserie propose cette année de les associer à des fleurs et plantes aromatiques.Les candidats ont jusqu’au 3 février pour s’inscrire au concours Fruit de Talent Andros...

17/01/2023 | PâtisserieConcours
Metro France dévoile un livre blanc pour accompagner la digitalisation des restaurants

Metro France dévoile un livre blanc pour accompagner la digitalisation des restaurants

Uzaje lance Destick pour faciliter le réemploi des bouteilles en verre

Uzaje lance Destick pour faciliter le réemploi des bouteilles en verre

Après le Palais-Royal et la gare Montparnasse, Christophe Adam s’installe à la gare de Lyon

Après le Palais-Royal et la gare Montparnasse, Christophe Adam s’installe à la gare de Lyon

Plus d'articles