abonné

Trois questions à... Bruno Arbouet, directeur général de l'Agence nationale des services à la personne

Trois questions à... Bruno Arbouet, directeur général de l'Agence nationale des services à la personne

© DR

« UNE OFFRE DE SERVICES TOUS PUBLICS »

Quel bilan dressez-vous plus d'un an après la création de l'Agence ?

Tout d'abord, la création de l'Agence s'intègre dans le plan de développement des services à la personne. Son but est de promouvoir ces services et d'accroître leur qualité sur le territoire. Le bilan 2006 est globalement très positif. L'offre de services a été multipliée par deux en un an et aujourd'hui 11 000 entreprises et associations sont agréées. En matière d'emploi, les résultats sont aussi très prometteurs. 145 000 emplois ont été créés en 2006 et les perspectives de croissance cette année sont de l'ordre de 12 %, soit 225 000 emplois créés d'ici à fin 2007. L'intuition de départ était juste et bonne. La demande correspond à une réelle évolution de la société qui va dans deux directions : réaliser un meilleur équilibre entre vie familiale et vie professionnelle, et faciliter le maintien à domicile des personnes âgées.

Quelles sont les évolutions du secteur ?

Avec un poids économique de 11 MdE, le secteur des services à la personne est plus important que ceux de l'industrie textile, de l'habillement et du cuir réunis. On constate deux tendances fortes : l'arrivée de nouveaux acteurs sur le marché, à savoir les[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?