Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Transmission et continuité pour Restauréco

La rédaction de Néorestauration
Les deux fondateurs de la SRC angevine passent le relais à leurs fils, fidèles à son positionnement et parés d'une stratégie de développement.

Yves Comte (qui n'exerçait plus en fait depuis sept ans) et Jean Saulou ont donc raccroché définitivement leur tablier et passé le relais à leurs fils respectifs, Philippe et Emmanuel. La transmission est cette fois définitive et officielle. Elle a été annoncée le 23 mai lors d'un dîner spectacle organisé par Restauréco au centre des congrès d'Angers, pour quelque 600 invités, clients, prospects, collaborateurs et fournisseurs. Vatelys, enseigne de son activité traiteur, s'était chargé de la préparation des repas.

Une page se tourne dans la belle aventure entrepreneuriale. Celle-ci débuta en avril 1969, quand les deux artisans charcutiers décidèrent de changer de métier, menacés par la grande distribution, et de se lancer dans la restauration collective concédée, marché alors naissant. Et avec un succès qui ne s'est jamais démenti. La société est aujourd'hui leader régional de la restauration collective en Pays de Loire, menant de front des activités de gestion de restaurants et de fourniture de repas livrés. Numéro 18 français, Restauréco, qui emploie 215 salariés, a réalisé en 2002 (exercice clos fin août) un chiffre d'affaires de 10,461 millions d'euros (en progression de 24 % sur 2001), auprès de plus de 250 clients répartis sur 7 départements. La SRC dégage aussi une bonne rentabilité, avec un résultat courant avant impôt s'élevant à 512 K€ (en progression de 57 %).

La société restera familiale

L'aventure se poursuit aujourd'hui grâce à Philippe Compte (expert-comptable de formation) et Emmanuel Saulou (Supco Angers, ex-consultant Gira, ex-Ceres et Paris Repas Prestige). L'un et l'autre veulent faire reposer la stratégie d'autonomie (la société restera familiale!) et le développement futur de la société sur ses deux valeurs historiques : la proximité avec ses clients (une forte réactivité à leurs attentes et leurs besoins) et l'attachement à une cuisine de produits frais et de tradition culinaire. Et, au premier chef, dans sa cuisine centrale de Saint-Barthémély-d'Anjou (15 000 repas/jour), la seule, assure-t-on chez Restauréco, à posséder à la fois un atelier légumerie, un laboratoire de charcuterie et un local pâtisserie.

Le duo a également insisté au cours de cette soirée sur la croissance attendue dans les segments de la santé et du social, et sur la politique qualité poursuivie. Un restaurant interentreprise à Nantes (L'Aubinière) vient d'ailleurs d'obtenir une certification de services sur un référentiel Qualicert. Deux autres sites sont en cours de certification. Quant à la cuisine centrale de Saint-Barthélémy, elle vise la norme Iso 9001.

jfvuillerme@neorestauration.com

 

 

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a affirmé mardi sur RMC que le taux réduit de TVA en restauration demeurerait inchangé, en dépit de l'abandon de certaines niches fiscales. Selon Christine Lagarde, ce[…]

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les revenus des salariés

Les revenus des salariés

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Plus d'articles