Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Transition alimentaire et développement durable : focus sur la démarche de Flunch

YANNICK NODIN
Transition alimentaire et développement durable : focus sur la démarche de Flunch

 

En pleine Semaine du Développement Durable 2021, flunch fait un point sur ses actions pour réduire son empreinte environnementale, et rendre accessible une alimentation saine et durable. Premier chantier, et de taille : celui de la lutte contre le gaspillage alimentaire. Sur cet enjeu majeur, environnemental, éthique et social, la chaîne a été parmi les premières à rejoindre Too Good To Go, en 2018. Un partenariat qui s’inscrit désormais dans la stratégie RSE et Développement Durable de l’enseigne, portée par ses collaborateurs et l’intégralité de ses restaurants compagnie. La démarche concerne notamment les flunch proposant le service « flunch Café ». Les clients peuvent donc avoir accès à des paniers constitués de sandwichs, de pâtisseries, et parfois de salades et de viennoiseries pour un montant de 3€. A date, ce sont quelque 243 200 paniers qui ont été sauvés, et écoulés via Too Good To Go. De quoi nourrir une personne pendant 266 ans…

Et cette chasse au gaspillage ne concerne pas que les restaurants Flunch. L’enseigne dispose en effet de deux entrepôts d’où transite la majorité de l’approvisionnement alimentaire et non alimentaire des restaurants. Malgré les efforts pour stocker les volumes de denrées au plus juste en amont, il est difficile de prévoir avec exactitude les quantités nécessaires. Il arrive dès lors que des denrées approchent de la « date limite de consommation » au niveau des plateformes. Des aliments que flunch offre à la Banque Alimentaire et aux Restos du Coeur. En 2019, ce sont 53 tonnes de produits alimentaires qui ont été donnés aux associations et en 2020 120 000 tonnes de nourritures données soit l’équivalent de 80 000 repas complet donnés (une augmentation dû à la fermeture des restaurants liée au Covid-19).

Autre chantier, la gestion des déchets non alimentaire, et en particulier le plastique. Se conformant à la réglementation sur le plastique à usage unique, la précédant aussi parfois, l’enseigne a supprimé beaucoup de ses emballages plastiques (paille, godets à sauce, gobelets plastiques, couvercle à gobelet…) pour une économie de 5 tonnes de plastique par an (pour flunch traiteur), et 54 tonnes par an en restaurant. De même les sets de plateau ont été supprimés, ce qui a permis d’économiser 160

tonnes de papier soit 6 000 arbres préservés. Et ce n’est pas que le plastique que l’enseigne cherche à économiser. Dans ses restaurants, celle-ci a mis en place un certain nombre d’équipement et d’installation vertueuses, comme des pompes à chaleur air/air qui, pour 1KW consommé, restituent d’énergie finale, des lave-vaisselles équipés de récupérateurs d’énergie sur le circuit de rinçage, réduisant d’autant les besoins d’apports extérieurs, des éclairages 100% LED, en salle comme en cuisine, des consommation d’énergie liées au chauffage et à la climatisation optimisées, etc.

Une démarche d’ensemble qui, forcément, ne fait pas non plus l’impasse sur l’assiette. En la matière, Flunch met en avant son ancrage avec des fournisseurs hexagonaux, comme ses engagements sur la qualité : 100% des steaks hachés et plus de 90% de la viande bovine servie en restaurant est d’origine France. Une approche de filière qui ne se limite pas à la viande bovine ; depuis 2015, Flunch est engagé aux côtés de l’APVF (Association de promotion de la volaille française), l’ensemble de ses restaurants étant également certifiés MSC.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
01 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

02 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Édition 2021

Nous vous recommandons

Un restaurateur sur 4 s’attend à des fêtes de fin d’année record, selon Lightspeed

Un restaurateur sur 4 s’attend à des fêtes de fin d’année record, selon Lightspeed

  Lightspeed, spécialiste canadien de la digitalisation des points de vente, a diffusé les conclusions d’une étude menée, entre août et septembre dernier, auprès de 850 restaurateurs du monde[…]

Collectiv Food lève 14 millions d'euros et se développe en France

Collectiv Food lève 14 millions d'euros et se développe en France

Au Pied de Cochon réouvre ses portes 24H/24

Au Pied de Cochon réouvre ses portes 24H/24

Parfum iodé et dépaysement au Comptoir Général

Parfum iodé et dépaysement au Comptoir Général

Plus d'articles