Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Dossier

Dossier Traçabilité de la viande : un parcours balisé du pré à l'assiette

Anne Thiriet

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Traçabilité de la viande : un parcours balisé du pré à l'assiette

medium rare beef steak with beans on black background

© beef steak on black background w Martina Kovacova/Istock

Du fournisseur au restaurateur, garantir la traçabilité des viandes proposées aux consommateurs est devenu un enjeu. Avec la qualité en ligne de mire.

La filière viande pousse un cri d'alarme. Dans une lettre ouverte adressée le 13 avril dernier à Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, l'association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes (Interbev) reproche à cette dernière d'« ouvrir un véritable boulevard » au Mercosur, en lui permettant d'abonder le marché européen de 80 000 tonnes de viande supplémentaires. Cette communauté économique, composée de plusieurs pays de l'Amérique du Sud, regroupe « les principaux producteurs au monde de viande bovine à bas coût ». Plusieurs États-membres, dont la France, ont demandé une étude d'impact sur le projet, qui devrait faire partie des négociations commerciales en cours cette année.

Autre inquiétude : les accords bilatéraux avec les États-Unis, qui prévoient l'arrivée d'un contingent - dont le tonnage n'a pas encore été précisé - issu « de gigantesques usines à viande hors sol ». L'enjeu est d'importance. La consommation de viande en France est en baisse, mais se monte encore chaque année, selon FranceAgriMer, à 86 kg - équivalent carcasse - par personne. Deux fois plus que la moyenne mondiale. Et dans la restauration commerciale, elle progresse : le nombre d'actes de consommation de boeuf par personne a crû de 3 % entre 2009 et 2014, et de 6 % pour le poulet (source : NPD Crest France).

 

Le marché reste donc porteur. Mais les Français sont de plus en plus sourcilleux. Selon une étude de l'association Familles rurales de février 2016, l'origine de la viande est devenue le premier critère d'achat des consommateurs, devant le prix ou la présence d'un label

 

« Plus on s'orientera vers la qualité, plus la garantie de traçabilité sera importante et la qualité gustative et nutritionnelle meilleure. » Catherine Choquet, adjointe à la restauration scolaire de Nantes

 

Droit d'alerte

Droit d'alerte

En France, le parcours des animaux est balisé de l'élevage à l'abattage : protection des animaux dans les élevages (directive européenne du 20 juillet 1998) ; transport (règlement du conseil[…]

28/05/2016 |
L'origine étiquetée

L'origine étiquetée

Hugo Desnoyer est particulièrement attentif à cette question. « Le cahier des charges que nous avons fixé avec nos éleveurs met l'accent sur le respect de l'animal. Ils prennent rendez-vous avec[…]

28/05/2016 |
Approvisionnement local et bio

Approvisionnement local et bio

Convivio dispose d'un laboratoire dans lequel un chef teste tous les ans 600 produits, leur cuisson, leur taux de matière grasse, leur taux de perte. « Ces tests complètent des audits réalisés chez les[…]

28/05/2016 | bioConvivio

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Exigences du mieux-manger : comment innover et développer vos offres