Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Tous ensemble...

SABINE DURAND, DIRECTRICE DE LA RÉDACTION

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Est-ce le printemps qui donne à tous cette envie frénétique de dévoiler les charmes de notre gastronomie ? Oublié le Bocuse d'Or norvégien, vive la France, pays de la bonne chère, peuchère ! Chacun à leur tour, les membres du gouvernement y vont de leur refrain, plutôt agréable à entendre, d'ailleurs ; le secrétaire d'État chargé du Commerce extérieur d'abord, qui, avec Alain Ducasse et Goût de France/Good France, rappelle aux touristes du monde entier toute l'appétence d'un dîner à la française ; le président de la République, ensuite, qui compte faire découvrir les produits gastronomiques nationaux sur le Pavillon France de l'Exposition universelle. Dans la foulée, c'est la secrétaire d'État au Commerce et à la Consommation qui souligne sa volonté de donner un plus large écho à la fête de la gastronomie, qu'elle place pour l'occasion sous la houlette d'Anne Sophie Pic - original quand on sait que les femmes ne représentent que 3 % des chefs des grands restaurants ! Aux antipodes de ce grand buzz médiatique destiné à l'international, voilà que la même secrétaire d'État planche, déjà, sur la version 2 du fameux fait-maison. Alors, certes, clarifier ce label ne semble pas superflu ; mais faut-il vraiment exiger que les légumes soient épluchés et coupés sur place comme il semblerait que ce soit le cas ? Cela donnera-t-il plus de goût aux plats ? N'est-ce pas déclasser un peu facilement les légumes surgelés ? Et surtout, cela ne limite-t-il pas sérieusement l'accès au fait-maison ? Déjà, les restaurateurs éligibles n'étaient pas très tentés, là ils risquent fort de renoncer. Et de laisser le champ aux grands restaurants, les seuls à avoir la main-d'oeuvre nécessaire et la possibilité d'en répercuter le coût dans leur addition. Dommageable et réducteur...

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Paul Chantler du groupe FrogPubs: « Notre entreprise est en péril ! »

Paul Chantler du groupe FrogPubs: « Notre entreprise est en péril ! »

Après la dernière annonce de la prolongation jusqu'au 20 janvier minimum de la fermeture des bars et restaurants, 1) Nous, le groupe de bars, restaurants et micro-brasseries FrogPubs (250 collaborateurs sur 11 sites)[…]

L’UMIH a formé une double action devant le Conseil d’Etat

L’UMIH a formé une double action devant le Conseil d’Etat

Les grossistes en boissons réclament un véritable plan de survie pour la filière CHR

Les grossistes en boissons réclament un véritable plan de survie pour la filière CHR

Uber Eats reverse 1 million d’euros aux restaurateurs indépendants partenaires grâce à l’opération #SupportersDeNosRestos

Uber Eats reverse 1 million d’euros aux restaurateurs indépendants partenaires grâce à l’opération #SupportersDeNosRestos

Plus d'articles