abonné

TOUJOURS EN PLEINES FORMES

Isabel Gutierrez
TOUJOURS EN PLEINES FORMES

© photo :Pascal SITTLER/REA

L'année 2006 confirme les espoirs de reprise de 2005. La restauration européenne se porte bien et de manière relativement homogène sur l'ensemble des pays. L'Allemagne et l'Italie redressent la barre et entrent de plain-pied dans la dynamique d'innovation et de diversification qui frappe le continent.

La croissance des 100 premiers opérateurs de la restauration commerciale européenne a été de 6,58 % en 2006, pour un chiffre d'affaires total de 52,7 MdE. Une évolution qui ferait pâlir d'envie plus d'un secteur économique en ces temps de morosité ambiante. Mais, la restauration a la chance de suivre le moral des Européens (lire p. 43) qui semble meilleur que l'on pourrait le penser. Et puis, la restauration se trouve bel et bien à la convergence de changements sociétaux comme l'essor des repas pris hors domicile et son corollaire, le développement des nouvelles cuisines rapides ou pas. Bref, le secteur se porte bien, et ce, d'une manière plutôt homogène.

Ce sont l'Espagne et l'Italie qui tiennent le haut du pavé en matière de volume d'affaires avec, dans les deux cas, une prédominance du secteur des indépendants. L'Italie crée la surprise de l'année en affichant enfin une croissance de 2,3 % contre + 0,21 % en 2005, avec 76,8 MdE de CA en 2006[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?