Taverne de Maître Kanter passe aux mains du groupe Flo

La rédaction de Néorestauration
Le groupe Flo et les Brasseries Kronenbourg ont signé un accord dans lequel le groupe de restauration commerciale se porte acquéreur de la marque et du concept de restauration Taverne de Maître Kanter.
Les Brasseries Kronenbourg (CA de 860 M€) poursuivent une stratégie de concentration de leur activité dans leur métier de brasseur, appuyée par le développement de marques fortes (Kronenbourg, 1664, Grimbergen). En confiant la marque Maître Kanter au Groupe Flo, les brasseries Kronenbourg assurent le développement et la pérennité de la marque, pour les brasseries-restaurants à l'enseigne Taverne de Maître Kanter, expliquent les deux sociétés dans un communiqué commun.

A travers cette acquisition, le leader de la restauration commerciale servie à table, confirme ainsi sa stratégie de constitution d'un pôle de restauration unique en France multi-marques et multi-concepts afin d'offrir des formules de restauration de qualité, adaptées à chaque occasion de consommation.

Ce rapprochement va permettre un partage d'expérience entre les membres du réseau Maître Kanter et les équipes du Groupe Flo, particulièrement en matière d'achats et de marketing. Ces synergies se feront dans l'esprit du Groupe Flo (350 M€ de CA), c'est-à-dire en privilégiant la décentralisation et responsabilisation.

Les deux groupes ont l'intention de développer des partenariats importants et innovants en matière de distribution de bière. Cet accord devrait donner au réseau des tavernes de Maître Kanter, des moyens supplémentaires de développement et lui permettre de franchir une étape en termes d'expertise et de puissance.
La marque-enseigne Taverne de Maître Kanter a été créée sous l'égide des Brasseries Kronenbourg en 1974. 70 restaurants sont licenciés à la marque. En 2006, son chiffre d'affaires était de 154 M€.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

A mi-2022, plus d’inquiétudes que d’optimisme pour les indépendants

A mi-2022, plus d’inquiétudes que d’optimisme pour les indépendants

L’étau se resserre pour les indépendants. C’est en tous cas la tendance qui se dégage de la dernière enquête trimestrielle de la CPME, dont les résultats spécifiques aux 1414 entreprises de l’hôtellerie-restauration,...

Geranium au sommet du 50 Best

Geranium au sommet du 50 Best

Orus veut digitaliser l’assurance professionnelle des TPE et PME

Orus veut digitaliser l’assurance professionnelle des TPE et PME

Tribune de Fréderic Leclef, directeur général délégué de Lyf - Comment faire revenir les clients au restaurant ?

Tribune

Tribune de Fréderic Leclef, directeur général délégué de Lyf - Comment faire revenir les clients au restaurant ?

Plus d'articles