Dossier

Dossier [TABLE RONDE] La nécessaire prise en compte des biodéchets

[TABLE RONDE] La nécessaire prise en compte des biodéchets

LES BIODECHETS

© Sylvie Humbert

Pour trier et valoriser les déchets, des solutions se mettent en place, des filières se développent. Mieux vaut traiter ce problème aujourd'hui... Car dès le 1er janvier 2016, le seuil sera réduit à dix tonnes l'an, puis à zéro en 2025. Et les contraintes économiques et réglementaires supplémentaires pointent...

Philippe Gal Nous mettons en place, sur les sites de nos clients en réseau, la solution de gestion des déchets qui convient. Sachant qu'existe une extrême capillarité parmi nos fournisseurs, qui rend difficile la mise en oeuvre d'une solution nationale pérenne. À l'autre bout de la chaîne, nous avons le sentiment que la restauration se réveille un peu tard. C'est vrai qu'il y avait jusque-là une certaine tolérance vis-à-vis du respect des seuils et des contrôles, mais les amendes commencent à tomber. Près d'Annecy, un restaurant vient d'être condamné à verser 30 000 E, car, en se référant aux ratios du GNR (Groupement national de la restauration), son tonnage de biodéchets est estimé à 24 tonnes, contre 20 admises en 2015. Ce ne sont pas les 75 000 E d'amende et deux ans de prison prévus par la loi, mais ça fait lourd quand même !

Pour être au-dessus du seuil, il faut servir 180 repas par jour ?

Philippe Gal Tout dépend de la formule de restauration, du nombre de jours d'ouverture par semaine... Pour savoir où vous en êtes, vous avez deux façons de procéder : soit vous vous référez aux chiffres GNR-Ademe, soit vous faites vos propres tests.

Retrouvez le sommaire du débat ci-dessous [...]

Quand des tests sont menés, le niveau de biodéchets enregistré est supérieur aux estimations du GNR, non ?

Table Ronde

Quand des tests sont menés, le niveau de biodéchets enregistré est supérieur aux estimations du GNR, non ?

Olivier Robin C'est plus élevé, notamment en restauration commerciale traditionnelle ; en collective, on observe d'énormes différences liées au gestionnaire.

 

Carine Prud'Homme Au type d'offre aussi. Plus vous multipliez les choix,...

13/11/2015 | Gestion des déchets
Concrètement, que peut-on faire ?

Table Ronde

Concrètement, que peut-on faire ?

Olivier Robin 

 

Nous avons élaboré une solution pour les bateaux de croisière, car ils ont des points de fabrication de déchets nombreux et n'ont pas le droit de jeter en mer... Nous avons donc développé une solution avec des points...

13/11/2015 |
Quel est le problème ?

Table Ronde

Quel est le problème ?

Olivier Robin Si avec les filières C3, on a encore des problèmes de couverture optimale du territoire, pour les filières C2, c'est encore pire, et le coût de leur process est plus onéreux. Vous n'avez aucun intérêt à voir évoluer votre C3...

13/11/2015 |
Quelle solution prônez-vous alors ?

Table Ronde

Quelle solution prônez-vous alors ?

Carine Prud'Homme Plutôt une solution de poubelle. Même si l'enlèvement des déchets est du ressort de nos clients, que c'est à eux de choisir s'ils préfèrent une filière de compostage ou de méthanisation, nous les accompagnons par la mise...

13/11/2015 |
La prise en charge ses déchets offre pourtant des avantages ?

Table Ronde

La prise en charge ses déchets offre pourtant des avantages ?

Alban Cailliau On a des retours d'expérience, comme celle du Synhorcat. L'initiateur du projet, Stéphane Martinez, a démontré chez lui, au Choiseul, à Paris, un ROI en économie de coût matière. Car plus vous étudiez le circuit des déchets,...

13/11/2015 | Gestion des déchets
Les choses avancent doucement. Comment voyez-vous l'évolution ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02
dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD

Nous vous recommandons

DérogConso : un service pour les professionnels confrontés aux modifications temporaires de recettes et dérogation d’étiquetage

DérogConso : un service pour les professionnels confrontés aux modifications temporaires de recettes et dérogation d’étiquetage

Face aux difficultés d’approvisionnements de produits alimentaires, liées à la crise en Ukraine, la DGCCRF lance un service permettant aux professionnels d’effectuer une demande de modification temporaire de recettes et de dérogation...

Brasseurs de France sonne l’alerte face à la hausse des coûts de production

Brasseurs de France sonne l’alerte face à la hausse des coûts de production

La Maison Louis Jadot s'engage pour la restauration

La Maison Louis Jadot s'engage pour la restauration

 Guerre en Ukraine et dérogations d’étiquetage

Guerre en Ukraine et dérogations d’étiquetage

Plus d'articles