Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Sursitaire, la profession s'organise

F. B.
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Les CHR peuvent respirer... un peu. Une dérogation à la loi du 11 février 2005, qui avait fixé dix ans de délai pour rendre les lieux publics accessibles à toutes les personnes en situation de handicap, leur octroie un délai variable en fonction de leur taille. Il varie de trois ans pour les établissements de 5e catégorie, à six ans pour les établissements plus grands. Ce revirement intervient à l'issue de trois mois de réflexion, au terme desquels le gouvernement a annoncé des aménagements, sous forme d'un « Agenda d'accessibilité programmée » (Ad'AP). Un projet de loi allant dans ce sens a été déposé le 2 avril, et le texte devrait être publié en juin ou juillet. Trop beau pour être vrai ? Les modalités d'obtention font grincer les dents. Pour obtenir ce délai, les établissements doivent déposer une demande d'Ad'Ap avant le 31 décembre 2014. Pour l'Umih, le laps de temps dont disposeront les exploitants est trop court, « les administrations risquent d'être engorgées par le nombre de dossiers à traiter. Nous réclamons un "oui" de principe en cas de non-réponse des services de l'État. Nous regrettons que les établissements de 5e catégorie aient le calendrier Ad'AP le plus court, alors que ce sont eux qui sont les plus vulnérables économiquement. C'est un mauvais signal envoyé à nos professionnels qui se battent pour accueillir les clients le mieux possible », estime Roland Héguy, président de l'Umih.

Réseau de proximité

Du côté du Synhorcat, on se réjouit. « C'est une bonne nouvelle. Nous nous étions aperçus que les entreprises ne seraient pas prêtes en 2015, et seraient dans une situation juridique dommageable », résume Michèle Lepoutre, président de la commission fiscale, juridique et réglementaire. Les syndicats ont entamé des démarches de concertation. « Il y a eu de gros progrès dans la compréhension du monde économique envers les personnes handicapées. Les associations concernées travaillent avec nous, elles ne voudraient pas contribuer au démantèlement du réseau de proximité que représentent nos établissements », constate Michèle Lepoutre.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Live et replay
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

Paul Chantler du groupe FrogPubs: « Notre entreprise est en péril ! »

Paul Chantler du groupe FrogPubs: « Notre entreprise est en péril ! »

Après la dernière annonce de la prolongation jusqu'au 20 janvier minimum de la fermeture des bars et restaurants, 1) Nous, le groupe de bars, restaurants et micro-brasseries FrogPubs (250 collaborateurs sur 11 sites)[…]

Lancement de la plateforme MyCater avec 25 partenaires traiteurs

Lancement de la plateforme MyCater avec 25 partenaires traiteurs

 Les discothèques : les sacrifiées du gouvernement

Les discothèques : les sacrifiées du gouvernement

Les restaurateurs unanimement plébiscités par les Français

Les restaurateurs unanimement plébiscités par les Français

Plus d'articles