informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

Suisse : l'offensive des grands groupes internationaux

Publié le par

Alors que les experts prédisaient une infiltration de Starbucks par la Scandinavie, le géant du petit noir a surpris en concluant fin 2000 un joint-venture avec Passagio (anciennement SSG), Swiss Star. Le premier " kaffeebar " devrait ouvrir à Zürich en ce début d'année. 20 à 30 autres ouvertures sont prévues à moyen terme. Toujours dans le registre du kaffeebar, marché sur lequel s'imposent désormais une dizaine d'enseignes, McDonald's a également choisi la Suisse pour introduire Aroma, la chaîne britannique rachetée il y a deux ans. La première unité a ouvert en décembre dernier à Zürich avec une carte composée de cafés aromatisés, de paninis, soupes et sandwichs.

La Suisse alémanique - et particulièrement Zürich - est la première visée par ces intrusions sur le marché helvétique. L'engouement que rencontre le concept du coffee-shop dans les pays de culture germanique n'est pas étranger à ce choix. Subway observe avec attention les premiers pas de ses compatriotes sur le sol helvétique. Lui même vient d'ouvrir deux unités en franchise à Genève et compte bien étendre aussi son maillage vers la France. Quant à l'Allemand Nordsee, spécialiste des produits de la mer, déjà présent en Autriche, il vient d'implanter à Zürich son second restaurant. Une question de langues et de culture. Le premier Nordsee helvète, ouvert depuis six mois, remporte un succès au-delà de toute espérance. L'investissement de ces groupes internationaux laisse supposer un potentiel d'expansion en Suisse. " Un potentiel, oui. Mais pour des concepts nouveaux, des produits exotiques et, paradoxalement, pour des chaînes étrangères ", note Christian Meyer, un observateur du marché suisse. 

Concurrencés par ces concepts neufs pour la Suisse et les très locaux kebab, les végétariens comme Tibits et autres fallafels, les " classiques " ont du mal à progresser. Ainsi, McDonald's marque le pas : " Nous n'avons ouvert que 9 restaurants en l'an 2000 et sommes restés en deçà de nos prévisions ", convient Simone Wendel, de McDonald's Suisse. Le groupe, qui n'a pas atteint son objectif des 500 millions de FS, table néanmoins sur douze ouvertures pour cette année. Pourra-t-il tenir ses promesses ? La conjoncture est favorable. Après quelques années de morosité à la fin des années 90, les Suisses ont retrouvé le goût de la consommation. Encore faut-il disposer d'un concept " tendance ". " Ici, les clients ne regardent pas à la dépense mais se montrent exigeants sur l'offre ", note-t-on chez Gastrag. Le groupe, gestionnaire d'un bouquet d'enseignes allant du chinois à l'italien via le pub anglais (Mr. Pickwik, Murphy' Mister Wong et Papa Joe's), a recentré ses concepts, revu ses décorations intérieures et formé son personnel pour un demi-million de francs suisses. Résultat : deux seules ouvertures et un chiffre d'affaires en hausse de 4%. Cette année, Gastrag envisage de poursuivre sur cette voie de la stabilité et vise 53 MF de chiffre d'affaires.

Donnez votre avis

 

Vos événements et formations

26 septembre 2019

La RHD à l’heure du Healthy

Paris

05 décembre 2019

CONGRÈS RHD

Paris

Tous les événements et formations

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus