Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Stéphane Philippon, lauréat du Taittinger 2003

La rédaction de Néorestauration
Le second du Ritz vient de remporter la 37e édition du célèbre Prix culinaire international.

Pour la troisième fois, après Gabriel Biscay en 1980 et Michel Roth en 1985, le Prix culinaire international Pierre-Taittinger revient à un chef de l'Hôtel Ritz à Paris. C'est Stéphane Philippon, chef en second du célèbre palace de la place Vendôme, qui vient en effet de décrocher la 37e édition du Taittinger. Cette année, le jury était présidé par le triple étoilé au Guide rouge Michelin, Jacques Pourcel (Le Jardin des Sens à Montpellier), tandis que l'invité d'honneur était Jean-Claude Brialy

Finaliste aux côtés de neuf autres candidats (sur 360 au départ), Stéphane Philippon a triomphé devant l'Anglais Neil Fergusson (The Menu au Connaught Hotel à Londres) et le Japonais Kenichi Kashiwagi (Hotel Granvia à Osaka), respectivement classés deuxième et troisième.

Particulièrement ému lorsqu'il a reçu son trophée des mains de Claude Taittinger, PDG de Champagne Taittinger et de Pierre-Christian Taittinger, maire du XVIe arrondissement de Paris, le lauréat de ce concours prestigieux a dédié sa victoire à sa maman, « partie cette année». Il a également félicité les autres finalistes (parmi lesquels 7 chefs étrangers) pour leur participation.Ceux-ci se sont affrontés sur la création d'une recette pour 10 personnes de deux dorades royales de 1,5 kg environ présentées entières et farcies, deux garnitures libres, une sauce et un vol-au-vent (pour 12 personnes) à partir d'une liste d'ingrédients tirés au sort par-devant huissier la veille au soir.

La soirée de remise des prix s'est ensuite poursuivie autour de plusieurs buffets préparés par quatre précédents lauréats du Prix culinaire international Pierre Taittinger : Gilles Etéocle (1979), de L'Hostellerie La Poularde à Montrond-Les-Bains, Michel Roth (1985) de l'Hôtel Ritz à Paris, Philippe Gauvreau (1997) de La Rotonde à La Tour de Salvagny, Fabien Lefebvre (2000) de l'Hôtel Bristol à Paris, ainsi que par Pascal Lagouge et Alain Gonnet, chefs de l'Hôtel Concorde Lafayette à Paris, où se déroulait l'événement.
jcschamberger@neorestauration.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
05 dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD

05 dé - Paris
IN-NEO AWARDS

Primer les acteurs qui participent a l’évolution de la RHD

Nous vous recommandons

Baobab Lab se tourne vers le BtoC

Baobab Lab se tourne vers le BtoC

  L’heure est à l’hybridation en restauration. Là où Frichti, venu de la livraison BtoC, muscle son offre à destination de la clientèle professionnelle, avec ses livraisons groupées mais[…]

« Notre intérêt pour la restauration ne se limite pas au fast-casual », disent Frédéric Wargnies et Henri Topiol, de Montefiore Investment

« Notre intérêt pour la restauration ne se limite pas au fast-casual », disent Frédéric Wargnies et Henri Topiol, de Montefiore Investment

Après la livraison, Top Chef ouvre un restaurant en dur

Après la livraison, Top Chef ouvre un restaurant en dur

Saint-Tropez : Louis Vuitton ouvre son premier restaurant avec Mory Sacko

Saint-Tropez : Louis Vuitton ouvre son premier restaurant avec Mory Sacko

Plus d'articles