Sogecer cherche un repreneur

La rédaction de Néorestauration

La société, qui exploite les enseignes Arcotel et Arcosnack sur autoroutes, fait l'objet d'une procédure de redressement judiciaire depuis le 16 juin 2003. L'administrateur judiciaire, en charge du dossier, souhaite mettre en place un plan de cession et cherche un acquéreur pour tout ou partie des restaurants.
Sogecer a rencontré des difficultés de trésorerie en raison d'une baisse de fréquentation au cours de ses trois dernières années. Elle a, surtout, cessé de percevoir le financement qui lui était alloué par la Fédération nationale des transporteurs routiers (FNTR) et par l'Union nationale des organisations syndicales des transporteurs routiers automobiles (Unostra), soit un budget annuel de 2 M€. De plus, Sogecer, qui n'est pas propriétaire des murs, a dû faire face à une augmentation des loyers, initiée par le propriétaire immobilier, la Sogaris.
Le chiffre d'affaires de Sogecer est passé de 27,5 M€ en 2002 à 19 M€ en 2003. Il est vrai qu'entre 2002 et 2003, la société a résilié un certain nombre de contrats de location-gérance dont ceux de Mâcon, de Fréjus et de Bron Chassieu et fermé le site de Caen qu'elle n'était pas en mesure de rénover. Elle a, par ailleurs, été conduite à céder les restaurants de Clermont-Ferrand et Vitrolles. Son parc se compose, à ce jour, de 15 établissements.
Aujourd'hui, Elior s'apprêterait à formuler une offre de rachat. Le groupe a d'ailleurs détenu 35% du capital de Sogecer jusqu'en 1994. Autogrill pourrait aussi se mettre sur les rangs.
pcecconello@neorestauration.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02
dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD