Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Sodexho conservera-t-il les Marines?

La rédaction de Néorestauration
La perte de ses trois contrats avec l'US Marine Corps apparaît aujourd'hui improbable. Ses conséquences financières et politiques seraient lourdes.

Sodexho USA va-t-il faire les frais de son appartenance capitalistique à un groupe de nationalité française? Nous n'en sommes pas encore là, mais toujours est-il que, depuis l'annonce et le déclenchement de la guerre en Irak, Sodexho est en première ligne pour affronter la rumeur et certains esprits vengeurs.

Ainsi, dès le 17 mars, son cours de Bourse plongeait après la diffusion sur les ondes d'Europe 1 d'une information faisant état d'une perte de contrat avec l'US Marine Corps aux Etats-Unis. L'information se révélait fausse. Et Sodexho communiquait un démenti officiel  le jour même.

Dix jours plus tard, le 27 mars, ce contrat (deux en fait, d'un montant global de 881 millions de dollars sur huit ans, pour 55 garnisons), était de nouveau évoqué, cette fois par AFX. Cette filiale d'informations financières de l'Agence France Presse révélait en effet un projet de lettre officielle adressée au secrétaire d'Etat à la Défense, Donald Rumsfeld, sur le point d'être signée par une soixantaine d'élus républicains de la Chambre des représentants. Dans cette lettre, ces parlementaires exigeraient de l'administration Bush qu'elle annule le contrat. « Mettre un terme à la relation entre Sodexho et l'armée américaine, écrivent-ils, enverra un message clair au gouvernement français que ses positionnements en politique internationale ont des conséquences économiques. » « Vous ne pouvez pas passer votre temps à critiquer l'Amérique et à dire que nous sommes chauvins (...) et ensuite gagner de l'argent en servant nos boys », aurait même déclaré par téléphone à l'AFP Jack Kingston, l'élu de Georgie à l'origine de cette initiative.

Dès le 28 mars, la pression redescendait d'un cran. Le porte-parole des Marines déclarait en effet à l'AFP que le corps des Marines allait  « remplir les obligations liées au contrat  ». Mais d'ajouter également que si  « le secrétaire (de la Défense) souhaite discuter de cette entreprise avec le quartier général du corps des Marines, il le ferait au niveau approprié  ».

Des milliers d'emplois

Donald Rumsfeld, déjà sur la sellette en raison de sa stratégie militaire, ne s'est pas encore prononcé sur le sujet. Mais, s'il donnait raison aux représentants républicains, on peut émettre l'hypothèse que les conséquences en seraient désastreuses pour son administration, notamment sur le plan financier, en raison notamment du coût des pénalités pour rupture abusive de contrat. Elles le seraient aussi sur un plan politique pour l'administration Bush. Ce même 28 mars, un élu démocrate de la Chambre des représentants prenait déjà la défense de la filiale américaine du groupe français, dans une lettre adressée au Pentagone. Cette tentative « mal dirigée de la part de certains membres du Congrès (...) pourrait menacer des milliers d'emplois aux Etats-Unis », écrit Chris Van Hollen, représentant du Maryland (Etat de l'Est dans lequel est basé le siège de Sodexho USA). Et celui-ci d'ajouter :  « Sodexho fournit 110 000 emplois aux Américains, emploie des personnels dans les 50 Etats et paie 646 millions de dollars d'impôts. »

Du côté de Sodexho USA, tout est mis en oeuvre, dans sa communication notamment, pour souligner l'appartenance américaine et le patriotisme de la société. Ce qu'exprime le message d'accueil de Michel Landel, patron de la filiale, sur le site Internet de Sodexho USA, accompagné de la bannière étoilée. « Les gens de Sodexho sont derrière nos troupes à 100 %, et nos sommes spécialement fiers que nos efforts permettent au corps des Marines de redéployer des centaines de troupes dans le combat contre le terrorisme, déclare-t-il. Et je souhaite aussi remercier chacun de nos réservistes pour ce qu'ils font chaque jour pour Sodexho et pour les sacrifices qu'ils font pour servir l'Amérique. »

De son côté, Leslie Aun, porte-parole et vice-présidente de Sodexho USA, expliquait que « non seulement les parlementaires qui veulent dénoncer ce contrat ne vont pas créer le moindre préjudice à la France, mais menacent les emplois de dizaines de milliers d'Américains  » (cité par le quotidien Le Monde daté du jeudi 3 avril). Et celle-ci d'ajouter : « Nos employés se sentent insultés, agressés (...). Nos salariés sont américains, patriotes et fières de l'être, ne se considèrent pas comme des traîtres et ont le sentiment de travailler pour une entreprise qui n'est pas un adversaire de ce pays. »

Sodexho USA a signé trois contrats avec le département américain de la Défense pour la restauration de l'US Marine Corps, d'une valeur totale supérieure à 1 milliard de dollars. Outre les deux contrats d'une valeur globale de 881 millions de dollars, il comprend aussi un contrat de 175 millions de dollars d'une durée de 15 ans pour la base aéronavale de Miramar, située près de San Diego, en Californie.
jfvuillerme@neorestauration.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Exigences du mieux-manger : comment innover et développer vos offres

Nous vous recommandons

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Lors du 57e congrès annuel des MOF, qui se déroulait à Rennes entre le 25 et le 27 juin, Louis Le Duff a invité les meilleurs ouvriers de France chez Bridor.  Selon Louis Le Duff : «  Meilleur Ouvrier de France, MOF, trois lettres pour[…]

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

Les revenus des salariés

Les revenus des salariés

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Plus d'articles