Sodexho Alliance: priorité au développement

La rédaction de Néorestauration
Pour continuer à faire de la croissance interne, Sodexho se fixe notamment comme objectif de réduire ses coûts de fonctionnement. Le groupe reste attaché à son modèle financier et vise un résultat net de 210 millions d'euros en 2002/2003.

Le chiffre d'affaires consolidé de Sodexho Alliance durant l'exercice 2001/2002 a atteint 12,6 milliards d'euros, en progression de 6%. Dans un contexte de ralentissement de l'économie mondiale, la croissance interne du chiffre d'affaires a atteint 1,9% au total.
Le résultat d'exploitation, à 528 millions d'euros (soit une marge de 4,2%) s'inscrit en recul de 10% sur l'exercice précédent. Une baisse qui s'explique, pour l'essentiel, par la dégradation des résultats de la filiale britannique (hors Grande-Bretagne la marge d'exploitation aurait en effet atteint 4,9%). Aux Etats-Unis (47% de l'activité), le chiffre d'affaires du segment entreprises et administrations a baissé de 8% mais le résultat d'exploitation a été maintenu.
A 183 millions d'euros (en ligne avec les prévisions), le résultat net part du groupe progresse quant à lui de 33%.
Selon le PDG, Pierre Bellon, qui estime le potentiel de croissance à 380 milliards d'euros, les perspectives d'avenir du groupe restent bonnes. Pour continuer à faire croître son résultat et accélérer la croissance interne de son chiffre d'affaires, Sodexho fixe parmi ses priorités la réduction de ses coûts de fonctionnement. Ceci , tout en améliorant encore la fidélisation de ses clients actuels, en élargissant sa gamme de services sur chacun des sites et en gagnant de nouveaux clients, grâce à une offre innovante et rentable. L'objectif de croissance interne du chiffre d'affaires pour 2002/2003 est compris entre 5 et 6%. En ce qui concerne la marge d'exploitation, l'objectif est d'atteindre 4,7%; quant à celui du résultat net part du groupe, il est de 210 millions d'euros (à taux de change constant et hors exceptionnel).
Interrogé lors de la présentation des résultats sur d'éventuels développements dans le secteur des concessions liées aux transports, Pierre Bellon a notamment déclaré que la rentabilité des capitaux investis sur ce marché n'était pas suffisante aux yeux de Sodexho et que les perspectives de développement offertes par ses clientèles traditionnelles étaient suffisantes.
Enfin, le groupe reste plus que jamais attaché à son modèle financier. A savoir, rester sur des activités à faible intensité capitalistique et faire en sorte que celles-ci ne consomment pas de liquidités mais qu'elles en créent.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02
dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD

Nous vous recommandons

DérogConso : un service pour les professionnels confrontés aux modifications temporaires de recettes et dérogation d’étiquetage

DérogConso : un service pour les professionnels confrontés aux modifications temporaires de recettes et dérogation d’étiquetage

Face aux difficultés d’approvisionnements de produits alimentaires, liées à la crise en Ukraine, la DGCCRF lance un service permettant aux professionnels d’effectuer une demande de modification temporaire de recettes et de dérogation...

Brasseurs de France sonne l’alerte face à la hausse des coûts de production

Brasseurs de France sonne l’alerte face à la hausse des coûts de production

La Maison Louis Jadot s'engage pour la restauration

La Maison Louis Jadot s'engage pour la restauration

 Guerre en Ukraine et dérogations d’étiquetage

Guerre en Ukraine et dérogations d’étiquetage

Plus d'articles