Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Sodexho Alliance : chiffre d'affaires et prévisions en baisse

La rédaction de Néorestauration
Le CA recule de 6,1 % sous l'effet des taux de change. La croissance interne plafonne à 2,9 %. Sodexho revoit ses prévisions à la baisse.

Premier semestre 2002/2003 (clos fin février) décevant pour Sodexho Alliance. Son chiffre d'affaires recule de 6,1 % à 6,2 Md€, a annoncé le groupe mercredi 9 avril. Cette baisse provient essentiellement des écarts de change négatifs (-8,8 %) provoqués par la forte appréciation de l'euro par rapport aux autres devises, et en particulier le dollar. Hors ces effets de change, la croissance interne du groupe est en progression de 2,9 % (contre 3,2 % sur la même période en 2001/2002).

C'est dans l'activité chèques et cartes de services que la croissance interne est à nouveau la plus forte : + 17,9 % à 127 M€, soit 2 % du CA total. Pour sa part, le CA des bases-vie progresse de 0,6 % à 270 M€ (4,4 % du CA total). Enfin, celui des activités de restauration et de services s'accroît de 2,6 % à 5,739 Md€ (92,6 % du CA total).

Par zone géographique, l'Europe continentale affiche une croissance interne de 4,3 %, plus forte cette fois qu'en Amérique du Nord (+3,3 %). En Grande-Bretagne et en Irlande, le chiffre d'affaires, en recul au premier trimestre (-2,5 %), l'est à nouveau sur six mois (-4,4 %). Si tous les segments restent en croissance, celui de l'entreprise et administration (+ 1,5 %, mais -1,3 % hors défense) est très affecté par la réduction des effectifs sur les sites existants, en dépit des ouvertures consécutives à de nouveaux contrats. En revanche, la santé et l'éducation affichent respectivement + 3,8 % et + 3,4 %.

Sur ses six premiers mois d'activité, la croissance interne de Sodexho n'est donc plus en ligne avec sa prévision antérieure d'une progression comprise entre + 4 et + 6 % sur l'ensemble de l'exercice. Cette décélération provient sans doute d'une faible croissance organique au deuxième trimestre 2002/2003 (dont Sodexho n'a pas communiqué le CA), alors qu'elle atteignait  3,1% sur le premier trimestre.

Prestations complémentaires

Cette nouvelle donne, conjuguée à l'évolution préoccupante de la conjoncture économique internationale, a conduit Sodexho à réviser à la baisse sa prévision de croissance interne pour les douze mois de l'exercice : «proche de 4 % ou moins», a déclaré Sian Herbert-Jones, directeur financier du groupe.

Autre hypothèque qui obère la visibilité et qui n'est pas sans risque pour Sodexho, très présent aux Etats-Unis : la guerre et l'après-guerre en Irak. «Etant donné la position du gouvernement français dans cette crise, nous n'avons pas obtenu de contrats à court terme au Moyen-Orient, où nous avons avons habituellement de bonnes parts de marché », a indiqué Sian Herbert-Jones. Le groupe français pourra-t-il concourir sur les marchés, sans être pénalisés lors de la phase de reconstruction du pays ? C'est une autre interrogation.

Concernant les effets possibles du sentiment anti-français aux Etats-Unis, Michel Landel, patron de Sodexho USA, a estimé que « jusqu'à présent, ce sentiment n'a pas eu d'impact sur les nouveaux contrats». Enfin, concernant les contrats en cours avec l'armée américaine, le groupe a précisé que les US Marines « nous ont récemment assuré qu'ils étaient satisfaits de nos performances et qu'ils n'avaient aucune raison de mettre un terme à notre contrat ». Et si quatre restaurants seulement ont été provisoirement fermés suite au déploiement des Marines dans le Golfe persique, ces derniers ont demandé à Sodexho de leur fournir des prestations complémentaires.

Le marché a sanctionné ce chiffre d'affaires semestriel. Le 9 avril, en fin d'après midi à la Bourse de Paris, l'action Sodexho Alliance cotait en baisse de 6,46 %, à 19,69 €.
jfvuillerme@neorestauration.com

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Exigences du mieux-manger : comment innover et développer vos offres

Nous vous recommandons

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a affirmé mardi sur RMC que le taux réduit de TVA en restauration demeurerait inchangé, en dépit de l'abandon de certaines niches fiscales. Selon Christine Lagarde, ce[…]

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les revenus des salariés

Les revenus des salariés

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Plus d'articles