Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Sodexho : +3,1 % de croissance interne en 2002-2003

La rédaction de Néorestauration

Sujets relatifs :

,
Le CA du groupe recule de 7,3 % par des effets de change négatifs, mais sa croissance interne se redresse. Les objectifs 2003-2004 prévoient une progression organique égale et une marge d'exploitation relevée à 4,6 %.

Le chiffre d'affaires consolidé de Sodexho Alliance pour l'exercice 2002-2003, clos le 31 août, a atteint 11,687 milliards d'euros, en baisse de 7,3 % par rapport à l'exercice précédent, a annoncé le groupe mercredi 8 octobre. Ce recul résulte de l'impact négatif des écarts de change sur le chiffre d'affaires, provoquant ainsi sa diminution de 10 %. Toutefois, la croissance interne de 3,1 % réalisée sur l'exercice a permis de limiter ce recul. Ce taux est supérieur à celui réalisé en 2001-2002 (+ 1,9 %). Mais il est en deçà des prévisions initiales du groupe qui tablait, début 2003, sur une croissance organique se situant entre 4 et 6 %.

Le chiffre d'affaires de l'activité restauration et services (incluant les bases-vie et le tourisme portuaire et fluviale) affiche une croissance interne de 2,9 %, à 11,439 milliards d'euros. Celle d'Amérique du Nord présente la meilleure performance organique, avec +  4,3 % (5,427 Md€). Elle s'explique par la croissance constatée en santé et seniors (+3,5 %) et en éducation (+3,7 %), le segment entreprises et administrations reculant  de 0,6 %. La croissance organique en Europe continentale a décéléré à  + 3,6 % cette année (3,585 Md€), malgré une croissance de 4 %  en restauration du travail, la santé progressant, pour sa part, de 3,7 % et l'éducation de 2,1 %. La croissance de ce segment a été affectée par les grèves des mois de mai et juin en France. Enfin, le CA de cette même activité de restauration et services est toujours en recul interne en Grande-Bretagne et Irlande, à - 3,9 % (1,453 Md€).

La croissance interne du chiffre d'affaires des chèques et cartes de services ralentit légèrement mais continue d'être soutenue : + 11,4 % à 248 millions d'euros sur cet exercice. Cette progression résulte de bonnes performances commerciales sur les services traditionnels et de l'extension ou de l'introduction de nouveaux services (carte culture en France, chèque éducation en Hongrie, par exemple).

Sodexho Alliance a donné de premières indications sur ces perspectives 2003-2004. Prudents, les « objectifs minima » fixés par son conseil d'administration, « en l'état de ses informations »,  prévoit une croissance interne du chiffre d'affaires égale à celle de l'exercice 2002-2003, et donc très en deçà des 7 % atteints en 2000-2001 et 1999-2000. Le conseil fixe par ailleurs un objectif de résultat d'exploitation à 550 millions d'euros. Il s'élevait à 528 millions d'euros en 2001-2002 et à 586 millions d'euros en 2000-2001. Ce résultat attendu correspondrait à une marge d'exploitation de 4,6 % (elle s'élevait à 4,2 % en 2001-2002 et à 4,9 % en 2000-2001). Et Sodexho de préciser que ces objectifs « reposent sur une accélération de la croissance interne en Amérique du Nord et en Europe continentale et tiennent compte des plans d'action décidés au Royaume-Uni pour redresser en priorité la rentabilité ».

L'action malmenée suite à des informations sur une plainte américaine

L'action Sodexho affichait un cours de 23,09 euros mercredi 8 octobre en fin d'après-midi, en baisse de 2,7 %. Ce recul est, évidemment, en lien avec l'annonce de ces résultats. Mais sans doute l'est-il aussi, l'action ayant déjà baissé de 3,1 % la veille, avec les réactions de ce même marché face aux informations parues dans la presse faisant état d'une plainte accusant Sodexho Alliance de discrimination raciale aux Etats-Unis et du refus de la Cour suprême de réexaminer à la demande du groupe les arguments  techniques et juridiques utilisés par le tribunal américain qui a retenu et qualifié cette plainte.

L'existence de cette plainte ne constitue pas un élément nouveau. Sodexho avait, notamment, indiqué  en février 2003 dans son rapport financier 2001-2002 (dans la partie « Informations supplémentaires concernant les comptes consolidés »), que des salariés et ex-salariés de Marriott Management Services, devenu Sodexho Marriott Services, puis Sodexho, avaient intenté une action en justice pour discrimination raciale envers les afro-américains dans l'évolution de leur carrière.  Toujours selon ce même rapport, ces plaignants demandaient pour le compte des 2600 employés, anciens et actuels, pour la période commençant le 27 mars 1998, le versement de dommages-intérêts, sans montant déterminé.

Sodexho rappelait ces éléments dans un communiqué du 7 octobre, précisant aussi avoir informé « la communauté financière en temps utile ». Le groupe y indique par ailleurs qu'il « rejette fermement ces accusations de discrimination raciale et considère cette plainte sans fondement ». Et d'ajouter que « depuis sa création, Sodexho n'a jamais toléré aucune forme de discrimination et a toujours veillé à offrir à chacun de ses collaborateurs une égalité des chances ».

Quels sont les principaux événements depuis le dépôt de cette plainte? En juin 2002, tout d'abord, le tribunal de district de Columbia qualifiait la plainte de « Class Action ». Sodexho faisait alors appel auprès de la cour d'appel du district, mais celle-ci confirmait la décision en février 2003. Le groupe décidait cette fois de porter le dossier devant la Cour suprême des Etats-Unis. Mais le lundi 6 octobre, la Cour annoncait qu'elle refusait, selon Sodexho, de « réexaminer les arguments techniques et juridiques utilisés par le tribunal ».

Ce qui semble donc inquièter le marché et provoquer cette pression sur l'action Sodexho, c'est le risque que le groupe perde un futur procès et paie de lourds dommages et intérêts (d'un montant supérieur à la provision de 11 millions d'euros liée au coût de sa défense, constituée dans ses comptes). En l'état de la procédure, rien ne permet pourtant de conclure à une condamnation future de Sodexho. Aucune décision n'a été prise sur le fond, l'affaire est toujours en instruction, et aucune date de procès n'a été fixée pour l'instant, rappelait Sodexho mercredi.

jfvuillerme@neorestauration.com

 

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a affirmé mardi sur RMC que le taux réduit de TVA en restauration demeurerait inchangé, en dépit de l'abandon de certaines niches fiscales. Selon Christine Lagarde, ce[…]

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les revenus des salariés

Les revenus des salariés

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Plus d'articles