Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Signature du décret "agriculture raisonnée"

Encarna Bravo
Le décret sur la qualification des exploitations engagées dans l'agriculture raisonnée a été signé le 24 avril. Par cette décision, la France s'engage dans la voie du développement durable en agriculture.

Le ministre de l'Agriculture et de la Pêche et le ministre délégué à l'Industrie, aux PME, à l'Artisanat et à la Consommation ont signé le décret "agriculture raisonnée". Cette signature va permettre aux agriculteurs et aux partenaires d'amont et d'aval, de jouer selon les mêmes règles. Ils pourront donc s'engager dans la démarche en connaissance de cause.
L'objectif des signataires vise à encourager le plus grand nombre d'agriculteurs à accéder à l'agriculture raisonnée, et ce dans les plus brefs délais.Pour ce faire, il faudra mettre en place un travail de formation, d'information et de sensibilisation. De son côté, le Forum de l'agriculture raisonnée respectueuse de l'environnement (Farre), qui revendique l'origine du vocable "agriculture raisonnée", déclare que cette signature est l'aboutissement et la reconnaissance d'un long travail entrepris depuis 1993.
Reste à attendre la deuxième partie du décret qui validera la possibilité d'informer les consommateurs au moyen de la mention "produit issu de l'agriculture raisonnée", qui en garantira la traçabilité. Cette disposition est attendue à la fois par les agriculteurs, qui verront leurs efforts récompensés et par les consommateurs, toujours demandeurs d'informations, notamment sur les modes de production.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Maxime Buhler, donner du sens aux frigos pleins

Maxime Buhler, donner du sens aux frigos pleins

C’est en livrant des sushis et des salades le soir, dans l’agglomération lilloise, que Maxime Buhler, 27 ans, et Samuel Carré, alors colocataires et futurs associés, ont eu l’idée de créer[…]

20/05/2020 | PortraitsLes hommes
Stéphane Manigold, au secours de ses établissements, et des indépendants

Stéphane Manigold, au secours de ses établissements, et des indépendants

Charles-Edouard Barbier, 300 repas chaque jour, tout seul

Charles-Edouard Barbier, 300 repas chaque jour, tout seul

1800 repas hebdomadaires à Lyon, au soutien du personnel soignant, et des restaurateurs

1800 repas hebdomadaires à Lyon, au soutien du personnel soignant, et des restaurateurs

Plus d'articles