Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Signature d'une convention collective pour les casinos

La rédaction de Néorestauration
Après de longues années de négociations,les organisations patronales des Casinos de France et des Casinos Modernes ont trouvé un terrain d'entente avec la CFDT pour ratifier une nouvelle convention collective.
A la suite de la dénonciation en 1994, par FO et la CFTC, des principaux articles régissant la convention collective s'appliquant au personnel des casinos, le secteur ne bénéficiait plus d'aucune disposition catégorielle. A l'issue de six années de négociations, les organisations patronales des Casinos de France et des Casinos Modernes ont abouti à un texte négocié avec la CFDT (Confédération française et démocratique du travail).
Ce nouveau texte ratifie plusieurs dispositions relatives à la durée du temps de travail, passant à 35 heures pour le personnel des jeux, et à 39 heures pour le personnel de la restauration (rémunéré sur la base de 43 heures). D'autres alinéas sont en outre consacrés aux congés pour événements familiaux, aux indemnités de licenciements, aux départs à la retraite et aux prestations maladies. Le 19 avril prochain, les partenaires devraient discuter un dernier point portant sur le montant des minima sociaux en fonction des catégories concernées : personnel de spectacle, de restauration ou affecté aux machines à sous.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Maxime Buhler, donner du sens aux frigos pleins

Maxime Buhler, donner du sens aux frigos pleins

C’est en livrant des sushis et des salades le soir, dans l’agglomération lilloise, que Maxime Buhler, 27 ans, et Samuel Carré, alors colocataires et futurs associés, ont eu l’idée de créer[…]

20/05/2020 | PortraitsLes hommes
Stéphane Manigold, au secours de ses établissements, et des indépendants

Stéphane Manigold, au secours de ses établissements, et des indépendants

Charles-Edouard Barbier, 300 repas chaque jour, tout seul

Charles-Edouard Barbier, 300 repas chaque jour, tout seul

1800 repas hebdomadaires à Lyon, au soutien du personnel soignant, et des restaurateurs

1800 repas hebdomadaires à Lyon, au soutien du personnel soignant, et des restaurateurs

Plus d'articles