Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Scolarest et Sodexho finalistes à Nice

La rédaction de Néorestauration

Sujets relatifs :

,
2,9 millions de repas scolaires par an sur cinq ans, le plus gros contrat de l'année s'est joué entre ces SRC. Un nom de lauréat circule déjà.

Sauf coup de théâtre de dernière minute, ce serait Sodexho, affirme le quotidien Nice-Matin (édition du 28 juin), qui cite le témoignage d'un membre de la commission de la délégation de service public. Mais il faudra attendre l'issue de la délibération du conseil municipal de Nice le vendredi 8 juillet pour connaître officiellement le nom de la société de restauration collective retenue pour le contrat d'affermage d'une durée de 5 ans. Celle-ci assurera la production, la livraison et la distribution d'environ 2,9 millions de repas en liaison froide pour 103 sites scolaires et municipaux, ainsi que des travaux de mise en conformité et de rénovation de la cuisine centrale existante de Nice.

L'actuel prestataire de la ville depuis 1987, Azur Restauration, ne sera pas reconduit pour le futur contrat, affirme le quotidien régional. Information confirmée par la ville de Nice contactée par nos soins. Celle-ci confirme également l'élimination de deux autres candidats, Avenance (Elior) et SNRH.

Restaient en lice Sodexho et Scolarest (Compass Group France) dont les offres de prix (respectivement 5,939 € et 6,080 €) étaient jugées les plus avantageuses, à prestations égales, selon le quotidien régional. Le maire aurait alors engagé des négociations avec les deux sociétés. Sodexho aurait finalement consenti le plus « d'efforts supplémentaires ».

Selon Jean-François Knecht, le conseiller municipal PS membre de la commission cité par Nice-Matin, « la différence atteint en moyenne 40 centimes d'euros par repas, par rapport au prix pratiqué par l'ancien délégataire. Ce qui en cinq ans de contrat d'affermage revient à une économie de 6,7 M€. Soit le prix de construction d'un groupe scolaire! ».

Selon nos estimations, le chiffre d'affaires potentiel du délégataire dépasserait 17 M€ sur 1 an (2,9 M de repas x 5,939 €), et 86 M€ sur 5 ans.

jfvuillerme@neorestauration.com

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a affirmé mardi sur RMC que le taux réduit de TVA en restauration demeurerait inchangé, en dépit de l'abandon de certaines niches fiscales. Selon Christine Lagarde, ce[…]

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les revenus des salariés

Les revenus des salariés

Réussir son entretien

Réussir son entretien

Plus d'articles