abonné

Savoir recevoir la clientèle anglo-saxonne

Patricia Cecconello
Savoir recevoir la clientèle anglo-saxonne

traduire la carte oui, mais le personnel doit être en mesure d'apporter précisions et conseils de vive voix.

© Photos : Nicolas Tavernier/REA et DR

Première clientèle étrangère dans l'Hexagone, les Anglo-Saxons apprécient les établissements qui savent se mettre à leur écoute. Les CHR français semblent avoir quelques progrès à effectuer dans ce domaine.

es Britanniques, soutenus par une économie en forme et un change favorable à la livre, accroissent le nombre de leurs séjours à l'étranger. La France et l'Espagne font partie de leurs destinations favorites, ces deux pays cumulant 40 % de leurs visites hors de leurs frontières. Paradoxalement, l'Hexagone enregistre un tassement de son audience. Raison de plus pour se pencher sur la qualité de l'accueil vis-à-vis cette clientèle, qui représente le premier vivier de touristes étrangers. La bonne maîtrise de l'anglais est un atout indispensable qui n'est pas toujours assez pris en compte.

une semaine dans une famille anglaise

À l'hôtel Hermitage de la Baule, une attention particulière est portée à la formation du personnel de réception et de salle. Ce dernier se voit dispenser, en fonction de son niveau linguistique, des formations sur le langage usuel et sur celui propre à la restauration. Pour perfectionner leur expression, les collaborateurs effectuent, à tour de rôle, des séjours d'une semaine dans une famille anglaise. « Il est important pour le personnel de pouvoir converser avec la clientèle avec aisance, souligne Emmanuel Becquet, directeur de l'hôtel, car les Anglais apprécient que l'on soit en mesure de leur apporter des précisions et des explications de vive voix sur les produits et les recettes. » Les deux restaurants de l'hôtel, La Terrasse, une table gastronomique traditionnelle, et l'Eden Beach, thématisé autour des poissons et fruits de mer, disposent de cartes bilingues français/anglais. Celles-ci sont traduites avec exactitude en précisant le produit, le mode de cuisson, la sauce et l'accompagnement. Toutefois, certaines recettes ne peuvent être transposées sans utiliser des termes français tels le filet de boeuf « à la béarnaise » ou une langouste « à la sauce beurre blanc ». C'est pourquoi, il importe que le personnel soit capable d'apporter les explications requises. Fréquenté essentiellement par une clientèle familiale, l'Hermitage a pris soin, voici deux ans, de moduler les horaires du room service qui accepte les commandes pour dîner à partir de 18 heures.

À la Villa des Lys (2 étoiles Michelin), le restaurant gastronomique de l'hôtel Majestic à Cannes, la pratique de l'anglais est indispensable pour accueillir une clientèle composée à 30 % d'Anglais et d'Américains, en saison. Franck Gourmont, directeur de la restauration, veille au niveau linguistique de sa brigade de salle. Il procède, chaque année, à une évaluation de ses collaborateurs qui, en fonction de leurs résultats, se verront[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?