informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

Rougié s'implante en Chine

Publié le par

Rougié s'implante en Chine

Guy de Saint Laurent, directeur commercial export de Rougié.

©

Rougié* s'offre une ferme d'élevage de canards en Chine, dans une région agricole protégée par un label bio. Si aujourd'hui, l'entreprise spécialisée dans le foie gras a investi à Yanqing, dans la région de Pékin, c'est parce que le pays refuse les importations de viandes crues en provenance d'Europe. Un moyen de maîtriser toute la chaîne de production et de contourner ce "blocus" à l'heure où la marque enregistrait une importante croissance en Asie. La ferme acquise (1 M € d'investissement) existait déjà, mais avait cessé son activité depuis deux ans. Inaugurée en mai dernier, elle est sous la responsabilité de Jean-Marie Vallier. Sa mission : encadrer l'équipe de 70 personnes, maîtriser l'élevage, le gavage et l'abattage des canards. Cette production chinoise de foie gras sous la marque Rougié est destinée à la restauration hors domicile asiatique. L'activité démarre avec une production d'environ 200 canards par jour.

L'asie friande de foie gras

L'exportation à l'international à toujours été un axe important de développement pour Rougié. Comme le prouvent les échanges avec l'Asie depuis plus de 40 ans. À commencer par les compagnies aériennes nippones, qui ont très vite demandé à Rougié de mettre le fois gras à leur menu, puis les compagnies asiatiques et les grands restaurants gastronomiques de Taïwan, Corée, Hongkong, Philippines, Malaisie, Singapour, Thaïlande, Indonésie et de Chine. « Les chefs sont nos ambassadeurs, nous voulons que la marque soit partout où sera la gastronomie », commente Guy de Saint Laurent, directeur commercial export. La chine est d'ailleurs le seul pays d'Asie à avoir adopté le foie gras dans sa gastronomie. De très nombreux chefs se le sont appropriés et l'ont intégré dans leurs menus.

Si les chinois ne sont pas amateurs de foie gras cuit, la texture étant trop éloignée de leurs habitudes culinaires, ils apprécient le foie gras cru. La mise au point par Rougié de la technique de surgélation a contribué au développement de ses ventes en Chine. Pour le chef du restaurant La Villa du lac, Justin Quek, « les foies gras crus surgelés ont des avantages : qualité organoleptique identique à celle d'un foie gras frais, maîtrise des coûts portions, absence de pertes et gain de temps ».

Les restaurateurs chinois prouvent que le produit peut convenir à la gastronomie chinoise et occidentale. « Nous considérons la Chine comme un marché à part entière et notre ferme ne peut être considérée comme un atelier de production. Plus que jamais, la société revendique son positionnement haut de gamme », ajoute le directeur commercial export.

Multiplier la production par deux

Pour garantir le succès d'une telle entreprise à l'étranger, Rougié recommande qu'un Français de la société soit présent sur le site, qu'un contrôle du circuit de production soit assuré, que la qualité des produits soit constante et surtout, de ne pas hésiter à investir dans la certification. Cet engagement constitue une garantie pour les clients. « Choisir de s'implanter en Chine ne doit pas être synonyme de chercher à faire du volume. Et bien garder à l'esprit que pour attirer les investisseurs étrangers, les chinois mettent en avant leur population de 1 milliard d'habitants et le potentiel qu'elle peut représenter... ».

En attendant, Rougié s'est fixé comme objectif de multiplier par deux la production chaque année, c'est-à-dire atteindre une production de 1 million de canards d'ici à cinq ans.

Rougié Euralis en chiffres

400 M € de CA 15% (du CA) d'exportations

Chine

200 canards produits par jour actuellement Objectif : 1 million de canards produits en Chine d'ici à cinq ans 1 M € d'investissement

Donnez votre avis

 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus