RestauFrance sort du redressement judiciaire

La rédaction de Néorestauration

Sujets relatifs :

Le tribunal de commerce de Nanterre a adopté le plan de continuation de RestauFrance par un jugement en date du 16 septembre 2003, indique Patrice Maillard, gérant et principal actionnaire de la société.


La société de restauration collective était placée sous tutelle depuis son redressement judiciaire prononcé en septembre 2002. RestauFrance avait effectué en novembre de la même année une déclaration de cessation de paiement.
L'entreprise de Clichy (Hauts-de-Seine) avait connu alors une grave crise de trésorerie, due à une série d'événéments exceptionnels, indique-t-elle. Retards importants de paiement chez plusieurs clients, dépôt de bilan d'un autre, et surtout effets de la RTT. Les fréquentations réelles, inférieures à celles prévues dans les clauses contractuelles, ne permettaient pas d'amortir les frais fixes. De plus, la réglementation des marchés publics empêche de réviser ces clauses avant le terme de la première année.
Patrice Maillard tire de ces déconvenues au moins deux enseignements : la nécessité d'équilibrer ses activités entre marchés publics et marchés privés et d'être très vigileant sur le niveau de rentabilité de chaque contrat.
RestauFrance, qui compte 250 salariés, devrait réaliser cette année un chiffre d'affaires supérieur à 9 M€, en recul sur 2002 (11 M€).

jfvuillerme@neorestauration.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.