Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Restalliance tire la sonnette d’alarme !

ENCARNA BRAVO
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Restalliance tire la sonnette d’alarme !

Restalliance tire la sonnette d'alarme, car leur secteur est directement menacé par le COVID-19 au même titre que les soignants, Ce personnel, indispensable au bon fonctionnement des établissements de santé au même titre que les soignants,  ne bénéficie pourtant d'aucune mesure exceptionnelle pour l' aider dans les gardes d'enfants, transports, hébergements et autres : on constate  30 à 40% d'effectifs en moins, malgré la solidarité.

Pour éviter que la situation ne se détériore et pour permettre aux sociétés  de restauration et de nettoyage spécialisées dans les hôpitaux, Ehpad et cliniques de continuer à assurer un service décent et correct auprès des malades, Restalliance demande la mise en oeuvre rapide de mesures exceptionnelles pour assurer la continuité de l'activité et protéger ses équipes comme les résidents et patients dont elles prennent soin chaque jour.

Ils ont besoin également de main d’œuvre, pour pallier l’absence de leurs salariés (pour cause maladie, ou bien ne bénéficiant pas des mesures exceptionnelles, ne pouvant se déplacer)… : Site de recrutement  : https://www.restalliance.fr/nos-carrieres/rejoignez-nous/

 

Rappelons que La société Restalliance, avec 3 200 collaborateurs en France, assure la restauration et le bionettoyage (indispensable à la décontamination des blocs et salles de réanimation) dans plus de 1000 établissements de santé et médico-sociaux : Ehpad, cliniques, hôpitaux, IME, foyers... Chaque jour, 170 000 repas sont servis à 85 000 patients et résidents par des équipes solidaires et mobilisées depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19.

Avec des activités entièrement dédiées au secteur de la santé, les salariés Restalliance se trouvent donc en première ligne aux côtés des personnels soignants dans les Ehpad, cliniques ainsi que tous les lieux accueillant des personnes en situation de handicap, de dépendance ou fragilité. Ils ne bénéficient pourtant d’aucune des mesures exceptionnelles mises en oeuvre pour les équipes internes de ces établissements exerçant les mêmes missions. Pour les collaborateurs disponibles, les difficultés rencontrées sont en effet les mêmes en matière de solutions de garde d’enfants, d’hébergement et de transports en commun, dont le service a été réduit, et s’ajoutent dans certains cas au manque de disponibilité des EPI (équipements de protection individuelle) pour intervenir quotidiennement au contact des patients et résidents.

 

Malgré un engagement hors normes des équipes Restalliance volontaires et toujours opérationnelles sur sites, et malgré les formidables élans de solidarité qui s’expriment localement, l’entreprise enregistre une baisse de 30 à 40% des effectifs, jusqu’à plus de 50% dans certains établissements. Les agences d’intérim permettant habituellement de compléter les effectifs indiquent peiner à trouver des candidats. Cette situation alarmante risque de s’aggraver dans les jours et semaines à venir, et pourrait empêcher l’entreprise de poursuivre sa mission auprès des plus fragiles

 

Ainsi, afin d’éviter toute rupture dans les services essentiels apportés aux personnels soignants, aux malades ou aux personnes dépendantes et fragiles, Restalliance demande la mise en oeuvre rapide de mesures exceptionnelles pour assurer la continuité de l’activité et protéger ses équipes comme les résidents et patients dont elles prennent soin chaque jour, et notamment :

 

 

  •  L’accès aux dispositifs de gardes d’enfants, la fourniture systématique d’EPI, des dérogations pour la circulation des personnels en cas de mesures supplémentaires de confinement.
  • L’accès aux plateformes de mobilisation « Renforts-Covid » afin de bénéficier de renforts en personnel pour assurer les missions de restauration et de bionettoyage des structures sanitaires et médico-sociales.
  •  La création d'une réserve hôtelière, à l’instar de la réserve sanitaire, mobilisable et opérationnelle immédiatement et qui puisse également permettre d’élargir la demande de renforts à d'autres secteurs comme celui de la restauration traditionnelle, des traiteurs et de l’hôtellerie saisonnière.

 

  • L’organisation du process de chômage partiel afin de permettre aux salariés de la restauration collective et des services hôteliers de structures actuellement fermées (cantines scolaires, restauration d’entreprise), de venir en renfort des entreprises assurant des services essentiels au secteur de la santé.
  •  La possibilité de réquisition ou de mise à disposition des agents des collectivités oeuvrant dans le secteur de la restauration scolaire ou du nettoyage.

Les équipes de Restalliance comptent sur cette prise de conscience des autorités afin de leur permettre de poursuivre leurs missions auprès des établissements de santé et de soins dans les meilleures conditions au cours de cette période inédite, exigeant plus d’engagement et de solidarité que jamais

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Objectif 2022 : quel modèle de restauration

Nous vous recommandons

Elior: des fruits écoresponsables

Elior: des fruits écoresponsables

Elior signe un partenariat avec l’AOP Pêches et Abricots de France pour proposer des fruits Verger écoresponsables cet été   Elior vient de nouer un partenariat avec l’AOP Pêches et Abricots de[…]

Poule et Toque s’engage pour le Nutri-Score

Poule et Toque s’engage pour le Nutri-Score

« C’est qui le patron ?! » arrive en RHD avec France Frais

« C’est qui le patron ?! » arrive en RHD avec France Frais

 Dejbox étend son service de livraison aux centres-villes

Dejbox étend son service de livraison aux centres-villes

Plus d'articles