Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Renaud Dutreil prêt à aider les CHR

Jean-Charles Schamberger
Clôturant le congrès du Synhorcat, le ministre des PME, du Commerce, de l'Artisanat et des Professions libérales a réitéré son soutien à la profession et défendu un modèle d'entreprise qui ne doit être "ni vache à lait, ni bouc émissaire".
"Vous en avez vu des vertes et des pas mûres ces temps derniers, et cela ne me réjouit pas !" Dès le début de son allocution clôturant le congrès du Synhorcat (Syndicat national des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs), Renaud Dutreil, ministre des PME, du Commerce, de l'Artisanat et des Professions libérales, tenait à marquer sa sollicitude pour le secteur, actuellement très secoué par l'imbroglio juridique sur la durée du temps de travail, et qui doit se préparer à s'adapter à l'interdiction du tabac dans les lieux publics.

Se montrant très à l'aise sur les dossiers, Renaud Dutreil a tout d'abord tenu à souligner son plaisir de travailler avec un syndicat qu'il juge "responsable", et n'étant "jamais tombé dans les travers du poujadisme". Le ministre des PME, du Commerce, de l'Artisanat et des Professions libérales a ensuite rappelé les mesures du contrat de croissance et de modernisation signé au printemps dernier, destinées à atténuer les différents problèmes que rencontre le secteur hyperconcurrentiel de la restauration, à commencer par celui du coût du travail. Une batterie de dispositions (majoration du montant des allégements, extension de la dotation aux provisions pour investissement, incitations fiscales pour faciliter le portage des murs, aide au projet de mise en place du titre de maître restaurateur, forfaits attractifs de charges pour les extras dans les entreprises de moins de 20 salariés) devraient quelque peu rasséréner les patrons de PME et TPE du secteur. Concernant le tabac, là aussi le ministre s'est voulu rassurant : "nous allons aider nos amis buralistes, et veiller à ce qu'ils puissent aller vers d'autres activités".

De nombreuses inquiétudes

En matière de négociations sociales, le ministre a, là-encore, exprimé son soutien : "vous pouvez compter sur moi pour vous aider". Il a incité les restaurateurs "à conclure" concernant la grille des salaires, toujours libellée en francs. " Il faut que vous arriviez à négocier" a par ailleurs souligné le ministre des PME, du Commerce, de l'Artisanat et des Professions libérales, à propos de la nécessaire reprise du dialogue social, qu'impose la décision du Conseil d'Etat du 18 octobre.
Largement applaudi à l'issue de son discours, par les adhérents du deuxième syndicat national de la profession, le ministre était de toute façon en terrain allié dès son arrivée :  "le Synhorcat est fier de vous accueillir Monsieur Dutreil, tant vous avez, contre vents et marées, toujours démontré votre intérêt pour notre profession, votre volonté de nous aider face aux nombreuses embûches rencontrées tout au long de cette année 2006", avait précédemment déclaré Didier Chenet, président du Synhorcat.  Ce qui n'a pas empêché ce dernier d'énumérer, tout au long d'un discours de 30 minutes, les inquiétudes des  professionnels, "pour leur avenir" et "pour l'avenir de leur pays". 

Tout en considérant la décision du Conseil d'Etat "comme un couperet tombé sur la tête des chefs d'entreprises", le Synhorcat se veut optimiste et se dit prêt à négocier, estimant que cette décision administrative met la profession - salariés et employeurs de la branche - au pied du mur pour trouver un "accord équilibré, stable, allant de l'avant. " Les nombreuses questions qui ont été posées par les congressistes durant la matinée de travail consacrée aux négociations sociales dans le secteur des HCR, étaient en tout cas révélatrices des inquiétudes dans lesquelles la décision du Conseil d'Etat a plongé de nombreux chefs d'entreprises en matière de gestion quotidienne des ressources humaines. Le modèle d'entreprise "qui ne doit être ni vache à lait, ni bouc émissaire", défendu en soirée par Renaud Dutreil les aura-t-il rassurés ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
01 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

02 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Édition 2021

Nous vous recommandons

Syntec Conseil : élections des nouveaux administrateurs

Syntec Conseil : élections des nouveaux administrateurs

A la suite des élections de Syntec Conseil, du 29 juin dernier, Matthieu Courtecuisse (SIA Partners) renouvelle son mandat à la présidence, pour les 3 années à venir.     Les élections[…]

22/07/2021 | RHLes hommes
Les professionnels refusent de supporter le coût du licenciement des salariés sans pass sanitaire valide

Les professionnels refusent de supporter le coût du licenciement des salariés sans pass sanitaire valide

Prix du lait : la flambée des coûts de production

Prix du lait : la flambée des coûts de production

Options lance Options Solutions pour accompagner la transition écologique des métiers de la restauration et de la distribution alimentaire

Options lance Options Solutions pour accompagner la transition écologique des métiers de la restauration et de la distribution alimentaire

Plus d'articles