Réduction des déchets : Uber Eats propose aux clients d’apporter leur propre contenant lors de commandes à emporter

ENCARNA BRAVO
Réduction des déchets : Uber Eats propose aux clients d’apporter leur propre contenant lors de commandes à emporter

Dans le cadre de son engagement pour une transition vers la limitation de  déchets et après avoir lancé un système de consigne avec Bioburger, Uber Eats annonce l’expérimentation d’un système permettant aux clients d’apporter leur propre contenant lors de commandes à emporter.

Pendant plus d’un mois, avec 6 enseignes différentes dans 16 villes en France, Uber Eats teste ce nouveau modèle via son option de commandes à emporter. Cette annonce s’inscrit dans une démarche de transition déjà bien en place. En effet, depuis plusieurs années, Uber Eats a à cœur d’aider les restaurants de toute taille à transitionner vers l'utilisation de contenants écoresponsables, réutilisables et limiter au maximum les déchets, notamment grâce à :

*un partenariat dédié avec Dinovia qui propose plus de 250 références de contenants éco-responsables aux 35 000 restaurants et commerçants partenaires Uber Eats

*en ne proposant plus par défaut de couverts, pailles et serviettes pour toutes les commandes effectuées sur l’application depuis 2019

*en mettant en avant les restaurants proposants des contenants éco-responsables au sein de l’application

 

 

Le 15 février 2021, Uber Eats a signé avec 18 autres acteurs du secteur et avec le ministère de la

Transition écologique, une charte d’engagement qui fixe des objectifs pour réduire les contenants et les emballages en plastique à usage unique, développer leur réemploi et mieux les recycler.

 

En juin 2021, Uber Eats proposait l’expérimentation d’un système de consigne avec l’enseigne Bioburger, le pionnier de la restauration rapide 100% bio et responsable, afin de tester l’appétence pour une transition vers des contenus réutilisables.

Quelques chiffres clés issus de l’expérimentation du système de consigne mis en place avec Bioburger

 

 

Plusieurs centaines de commandes ‘zéro déchet’ représentant près de 5% du total des commandes dans les 2 restaurants proposant cette option

*Plus de 400 menus zéro déchet vendus (1,3 par commande), dont 316 menus ‘viande’ et 121 menus ‘végétarien

*30% de taux de retour des emballages

*Environ 2 kilomètres de distance séparant les restaurants partenaires et le domicile du client

 

Avec Bioburger, nous avons décidé de poursuivre l’expérimentation au-delà des 4 semaines énoncées pour continuer à affiner cette option, voir comment l’optimiser au mieux et pouvoir augmenter la visibilité et l’adoption de ce modèle de consigne.

 

Uber Eats va plus loin dans sa démarche de transition

 

Aujourd’hui, Uber Eats propose aux clients de l’application d’apporter leur propre contenant lors d’une commande à emporter, service disponible en France depuis septembre 2019. Ainsi, pendant plus d’un mois, ce modèle sera expérimenté dans 6 enseignes différentes de 16 villes en France :

Burger Theory (Paris),

TN Sushi (Cagnes-sur-Mer),

LM Delivery (Cannes et Sophia Antipolis),

Nânâ Pièces (Nanterre),

Diablo Wok (Nanterre),

My Little Warung (Aix-en-Provence, Anglet, Clermont-Ferrand, Gières, Grenoble, Lyon, Marseille, Nantes, Paris, Perpignan, Six Fours Les Plages, Toulouse et Valence).

“Nous avons à coeur de continuer à accompagner les restaurants et les clients et à prendre toute notre part dans la transition vers la limitation de déchets. Avec cette expérimentation, nous souhaitons connaître l’appétence des clients pour ce type de services et notre ambition est également de pouvoir élargir le nombre de restaurants offrant cette alternative pour proposer ce test à une plus grande échelle.” déclare Bastien Pahus, General Manager Uber Eats France.

 

 

Comment cela fonctionne-t-il ?

Lors de sa commande dans un de ces restaurants, le client pourra choisir entre utiliser l’emballage du restaurant ou apporter son propre contenant qui devra ainsi être adapté au plat choisi.

 

À l’issue de ce test, Uber Eats souhaite tester l’intérêt des clients, la faisabilité du modèle, comprendre les potentiels différents freins économiques, réglementaires, opérationnels identifiés, y apporter des réponses pour en tirer des conclusions et pouvoir peut-être envisager à terme de mettre en place ce système à une plus grande échelle.

 

 

 

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD

05
dé - Paris
IN-NEO AWARDS

Primer les acteurs qui participent a l’évolution de la RHD

Nous vous recommandons

Eatic, des plats végétariens livrés à domicile

Eatic, des plats végétariens livrés à domicile

La market place de livraison de plats végétariens à domicile et à vélo a réalisé un deuxième tour de table en moins de deux ans et affiche ses ambitions de déploiement en France et à l'étranger d'ici 2026.Les cinq amis à...

15/11/2022 |
La livraison de repas à domicile en hausse partout dans le monde

La livraison de repas à domicile en hausse partout dans le monde

Deliveroo ouvre un site Editions à Lille

Deliveroo ouvre un site Editions à Lille

Livraison : les commandes estivales ont résisté selon Deliverect

Livraison : les commandes estivales ont résisté selon Deliverect