Rapprochement de Bonduelle et de Michel Caugant

La rédaction de Néorestauration
Le groupe agroalimentaire Bonduelle et l'entreprise Michel Caugant présenteront, mardi 14 janvier un projet de rapprochement de leurs sociétés.

Bonduelle, leader européen des légumes transformés et  la société Michel Caugant, spécialisée dans les salades traiteur, viennent d'annoncer qu'ils envisageaient un rapprochement. Le projet a été présenté par les directions générales des deux entreprises aux instances représentatives du personnel des deux sociétés et devrait être entériné et expliqué, le 14 janvier après la signature d'un protocole d'accord.
La société Bonduelle, dont le siège est situé à Villeneuve d'Ascq et qui est présent sur l'ensemble des technologies du légume transformé (conserve, surgelé et frais) devrait trouver dans ce rapprochement un moyen rapide et efficace de renforcer davantage sa présence sur le segment des salades traiteurs où la concurrence est vive. Le groupe réalise en effet, 17,4 % de son CA sur le secteur des produits frais élaborés (salades vertes en sachet et salades traiteur). Elle pourrait ainsi s'appuyer sur l'outil de travail breton de Michel Caugant, situé dans le Finistère Sud (Rosporden) et sur la notoriété de l'entreprise spécialisée qui réalise la plus grande partie de son CA (54 M d'euros) dans les salades traiteurs.
En grande discussion, les deux entreprises ne laissent pour le moment rien filtrer sur leurs stratégies. Bonduelle souhaitant rester sans aucun doute prudent. On se souvient du  projet de partenariat avec France Champignon qui a avorté en septembre dernier. Sur son dernier exercice 2001-2002, clos en juin 2002, le groupe affichait une santé florissante avec des indicateurs de croissance en ébullition. La croissance du CA a été de 13, 9 % à 1,25 M€, le résultat courant a progressé de 50 % (à 54,1 M€) alors que le résultat net part du groupe bondissant de 24,9 à 45,2 M€, soit 81 % d'augmentation. Bonduelle a bien intégré les trois entités acquises durant l'exercice 2001-2002 : Cielo&Campo et Ortobell (salades vertes en sachet) en Italie et Frudesa (légumes surgelés) en Espagne. Sa marge opérationnelle d'exploitation a progressé pour atteindre 5,3 % du CA, contre 4,6 % l'année précédente. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

DérogConso : un service pour les professionnels confrontés aux modifications temporaires de recettes et dérogation d’étiquetage

DérogConso : un service pour les professionnels confrontés aux modifications temporaires de recettes et dérogation d’étiquetage

Face aux difficultés d’approvisionnements de produits alimentaires, liées à la crise en Ukraine, la DGCCRF lance un service permettant aux professionnels d’effectuer une demande de modification temporaire de recettes et de dérogation...

Brasseurs de France sonne l’alerte face à la hausse des coûts de production

Brasseurs de France sonne l’alerte face à la hausse des coûts de production

La Maison Louis Jadot s'engage pour la restauration

La Maison Louis Jadot s'engage pour la restauration

 Guerre en Ukraine et dérogations d’étiquetage

Guerre en Ukraine et dérogations d’étiquetage

Plus d'articles